Animaux

TikTok : Il lèche une « méduse » sans savoir qu’il s’agit d’une espèce extrêmement dangereuse

Alexa Reed lèche une galère portugaise.
Le jeune Tiktokeur n'a pas hésité à lécher ce qu'il pensait être une "méduse". Crédits : TikTok @alexa_reed2.

Un internaute a partagé sur TikTok une vidéo dans laquelle il attrape avec ses mains et lèche "méduse" de couleur bleue. Le jeune homme ne savait alors pas que cette espèce n'était pas une simple méduse, mais une créature au venin toxique.

Alexa Reed, son nom sur TikTok, n’était visiblement pas conscient du danger lorsqu’il a aperçu une espèce de « méduse » intrigante, sur la plage. Dans sa vidéo, il s’approche de la créature échouée pour la prendre à pleine main et… la lécher.

Une « méduse » visqueuse et froide

Après s’être approché de ce qui s’apparente donc à une petite méduse, le jeune homme la touche. « Regardez les gars, une méduse est encore là », s’exclame-t-il, en filmant la créature qui paraît remplie d’un liquide bleu et présente de longs et fins tentacules. Alexa fait remarquer aux internautes que l’animal marin est « froid et visqueux », ce qui ne l’empêche pas de le lécher.

une galère portugaise
Il ne s’agit pas d’une simple méduse. Crédits : TikTok @alexa_reed2.

Au moment où il s’apprête à effectuer cette action insensée, le jeune homme est persuadé qu’il s’agit d’une « grosse méduse ». « Elle bouge encore, oh mon Dieu, je vais la lécher », explique-t-il avant d’approcher la créature de sa bouche et tirer la langue. Or, l’animal que s’apprête à porter à la bouche Alexa n’est pas une méduse, mais une Physalie ou Vessie de mer, également appelée Galère portugaise. Si son apparence physique est proche de celle d’une méduse, son venin est très dangereux.

alexa reed touche une galère portugaise
Alexa approche la « méduse » de sa bouche pour la lécher. Crédits : TikTok @alexa_reed2.

La Galère portugaise entraine des alertes au Portugal

Comme le rapporte le Centre Antipoisons, la Galère portugaise n’est donc pas une vraie méduse, mais un siphonophore. Ces créatures marines sont en fait composées de milliers d’entités nommés zoïdes, reliées les unes aux autres. La Galère portugaise se maintient à la surface de l’eau grâce à « un flotteur rempli d’air » et ses tentacules qui peuvent mesurer jusqu’à 40 m de longueur sont « très urticants ». L’apparition de Galères portugaises est prise très au sérieux par les autorités.

une galère portugaise
Les Galères portugaises sont très urticantes et leur venin est toxique. Crédits : Pixabay

En 2019, le ministère espagnol de l’Environnement appelait à la prudence. L’animal de mer toxique avait alors été repéré sur les plages de Minorque, Majorque et Ibiza. Si la vigilance est de mise lorsque les siphonophores atteignent les rivages, c’est parce qu’un contact avec leurs cellules urticantes peut entraîner des détresses respiratoires, de la fièvre, des vertiges, des vomissements et des malaises. La raison ? Le venin présent dans ces cellules baptisées des nématocystes, qui s’avère hautement toxique. Mieux vaut donc s’en éloigner au plus vite…

L’expérience d’Alexa aurait donc pu virer au cauchemar, comme le lui ont d’ailleurs fait remarquer de nombreux internautes. « Vous avez eu de la chance », souligne l’un des followers du jeune homme. Un autre affirme qu’un contact avec la Galère portugaise peut même s’avérer fatal.

Signaler une erreur