Actu

« C’est ma mère ! » : un fils court pour sauver sa maman dans une maison de retraite 

4 Partages

Il n’est pas rare d’entendre des cas de maltraitances dans une maison de retraite. Esther Brown, une octogénaire placée dans un centre communautaire pour retraités dans l’Ohio, constitue un exemple. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

James rend visite à sa mère une fois par jour. Cette fois-ci, il a décidé de revenir un après-midi avec la pasteure Julia Wiggins. On lui a dit que sa maman est maintenant dans une chambre individuelle. En la voyant,  son cœur a failli s’arrêter. Esther était toute seule, le visage enfoui dans un oreiller. Elle respirait difficilement, sa salive obstruait sa trachée.  Indigné, James a crié « C’est ma mère ! » avant de lui venir en aide.

La pasteure a photographié la scène déchirante, elle a raconté l’histoire sur Facebook. Son message constitue un avertissement : « Son fils a commencé à crier “c’est ma maman” et en entendant sa voix, celle-ci a essayé de toutes ses forces de relever la tête… J’ai pu prendre deux photos à partager avec vous pour que vous sachiez qu’il ne faut jamais laisser les gens que vous aimez aux soins de personnes qui travaillent dans l’unique but de toucher un chèque !!! »

Selon une enquête, Esther était en sécurité

La publication a suscité de nombreuses réactions. Les internautes ont exprimé leur indignation. Relayée près de 156 000 fois, le cas d’Esther a incité l’établissement à ouvrir une enquête interne. Les responsables voulaient savoir si la vieille dame était vraiment en danger ou non. Mais finalement, la conclusion était prévisible, la maman de James « était en sécurité ».

La vie dans une maison de retraite n’est pas toujours facile. Une visite est un énorme réconfort pour les pensionnaires. Merci de sensibiliser vos proches.

Signaler une erreur

.

4 Partages

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer