Actualités

Cette journaliste américaine jugée « trop belle » pour comprendre la remarque de Vladimir Poutine


A l’occasion de la « Semaine russe de l’énergie », Vladimir Poutine a répondu aux questions de Hadley Gamble, une journaliste américaine venue à Moscou. Seulement voilà, le chef de l’Etat a tenté de discréditer son travail en parlant de son physique.

On parle de :

La flambée du prix de l’énergie ne concerne pas seulement la France, mais le monde entier. Depuis le retour à une vie (presque) normale suite à la pandémie, les tarifs à la pompe n’ont cessé de grimper. Voilà une situation qui tourne probablement à l’avantage des principaux producteurs et exportateurs à l’instar de la Russie.

Alors que le gouvernement français annonce une aide financière aux foyers les plus modestes, Mouscou accueillait la « Semaine russe de l’énergie ». C’était un rassemblement auquel l’homme fort du Kremlin avait assisté. Pour cette occasion, Vladimir Poutine avait répondu aux questions de la presse internationale, notamment représentée par une journaliste américaine.

Lors de cet entretien, Hadley Gamble a donc demandé au président si la Russie n’avait pas volontairement ralenti les exportations de gaz afin d’accentuer la hausse des prix. Voilà une question qui n’était visiblement pas du goût du chef de l’Etat. Avec le caractère qu’on lui connait, ce dernier avait donc dépeint un piètre tableau de la reporter de CNBC.

À lire aussi : 6 conseils pour payer votre essence moins chère

Question déplacée ou remarque inappropriée ?

Intelligent, froid, implacable… voilà des termes qui pourraient bien décrire le chef de l’Etat. C’est probablement la raison pour laquelle son peuple et les dirigeants occidentaux craignent Vladimir Poutine. L’histoire des goulags russes continue notamment de susciter la curiosité. Malgré cette réputation de l’homme fort du Kremlin, Hadley Gamble n’a pas hésité à le questionner frontalement, rapporte le HuffPost.

La correspondante pour la chaîne CNBC a en effet laissé sous-entendre que la Russie faisait de la rétention sur les exportations de gaz vers l’Europe. Du coup, le reste du monde fait face à une hausse sans précédent. Suite à cette question du journaliste, son interlocuteur, visiblement agacé a pris l’assistance à témoin.

« C’est une belle femme, jolie. Mais je lui dis une chose et elle me répond immédiatement l’inverse comme si elle n’avait pas entendu ce que je viens de lui dire »

Bien que Poutine ait fait cette remarque dans sa langue natale, Hadley Gamble s’est empressée de rétorquer qu’elle avait compris sa réponse. Malgré tout, elle s’interrogeait toujours sur la gestion des stocks de gaz. Ce à quoi, le chef de l’Etat a expliqué :

« Vous vous trompez. Nous sommes en train d’augmenter nos exportations. D’augmenter, pas de réduire (…) Ai-je vraiment dit quelque chose de compliquer à comprendre ? »

La journaliste Hadley Gamble préfère en rire sur Instagram

Tout porte à croire que le président russe n’a pas vraiment apprécié cet entretien avec la journaliste américaine. En effet, la photo d’Hadley Gamble faisait la Une d’une presse locale le lendemain de cette interview. Le quotidien Kommersant avait ainsi choisi un cliché de ses jambes pour la présenter « sous son meilleur angle ».

Pour couronner le tout, la presse d’Etat a dressé un tableau peu reluisant de la reporter. Selon les informations relayées, les États-Unis l’auraient envoyé en mission à Moscou. L’objectif ? Tenter de séduire et de piéger l’homme fort du Kremlin.

Hadley Gamble
©instagram/ @hadleygamble

De son côté, la principale incriminée a continué de tenir tête à Poutine. En effet, la reporter américaine s’est emparée de son compte Instagram pour se moquer de la presse locale et de son patron. Suivie par près de 50 000 abonnés, la jolie brune a reçu de nombreux messages de soutien. De quoi la réconforter après cet échange houleux à Moscou.

Hadley Gamble
©instagram/ @hadleygamble

« I love Putin »

Bien que le chef d’Etat russe entretienne une relation pour le moins ambiguë avec les Américains, il est très adulé dans son pays. Vladimir Poutine se dévoile régulièrement au top de sa forme, et ce, depuis des années. En effet, il se décrit comme un président athlétique en montrant ses qualités physiques exceptionnelles. Outre le judo ou encore le hockey sur glace, il excelle également dans l’art de chasser la baleine et de dompter un fauve.

Lors des campagnes présidentielles, Vladimir Poutine prend souvent la parole au milieu de ses partisanes appelées « Armia Putina » (Armée de Poutine). Autant dire qu’il connait un véritable succès auprès de la gent féminine comme en témoigne ce clip intitulé « takogo kak Putin » (Je veux un homme comme Poutine).

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur