Société

Port du masque : Macron estime la fin approximative de la mesure

Emmanuel Macron avec un masque
Lors d'un déplacement dans l'Aube, Emmanuel Macron a été interrogé sur la possibilité de ne plus porter de masque. Crédits : Instagram @emmanuelmacron.

Ce mercredi 19 mai, le président de la République était en déplacement dans l'Aube. Une visite au cours de laquelle il a été interrogé par un homme au sujet du masque. Emmanuel Macron a confié que la mesure lui pesait également, tout en estimant une date approximative à partir de laquelle on pourrait s'en passer.

En France, « le préfet et le maire peuvent imposer le port du masque dans les lieux publics situés à l’extérieur (rue, marché, zone touristique, centre-ville) » depuis le mois d’août 2020, peut-on lire sur le site de l’administration française. En pratique, le masque est bien obligatoire dans une majorité de villes françaises et la mesure semble s’éterniser. Un homme a d’ailleurs interrogé le chef de l’Etat au sujet d’une possible fin de cette obligation.

Le Chef de l’Etat en a « marre du masque »

Emmanuel Macron a alors répondu qu’il faudrait probablement porter son masque « jusqu’à la fin du mois de juin ». Après ? « On verra à ce moment-là », a souligné le président tout en insistant sur l’importance du port du masque, « parce qu’il y a encore du virus qui tourne ». Toujours selon le chef de l’Etat, les Français pourront s’en passer lorsqu’on aura « passé un certain niveau de vaccination ». Emmanuel Macron a dit espérer lui aussi pouvoir ne plus en porter, « parce que là j’en ai marre du masque », a-t-il conclu.

Ce lundi, Olivier Véran donnait également son avis sur le sujet. Interrogé par BFMTV, le ministre de la Santé faisait savoir que cette mesure pourrait être rapidement levée en extérieur, si les chiffres de l’épidémie le permettaient.

« Si ça continue à s’améliorer, probablement qu’à l’été (…) on considérera que c’est raisonnable et responsable de dire qu’on peut retirer son masque en extérieur », a pour sa part indiqué à BFMTV le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Le nombre de contaminations demeure élevé

Pour l’heure, le nombre de contaminations demeure élevé. Ce mercredi 19 mai 2021, Santé Publique France fait état de 19 050 nouveaux cas et de 21 347 patients hospitalisés. Quant aux malades placés en réanimation, leur nombre passe enfin sous la barre symbolique des 4000. 3862 personnes se trouvent ainsi toujours en soins intensifs dans les hôpitaux français.

La tendance est donc à la baisse, bien que le nombre de cas soit encore préoccupant. À l’exception de la Guyane, confinée pour 15 jours, presque tous les départements français enregistrent une diminution de leur taux d’incidence. Quant aux vaccins, plus de 600 000 doses ont été administrées en France, ces dernières 24 heures.

Signaler une erreur