Société

Le baiser du prince à Blanche-Neige est-il non consenti ? Disney face à la « cancel culture »

Le baiser de Blanche-Neige
Le baiser de Blanche-Neige fait polémique aux Etats-Unis. Crédits : Disney.

En ce mois de mai 2021, la réouverture du parc Disneyland d’Anaheim, en Californie, entraîne un débat autour du baiser donné à Blanche-Neige. Pour deux journalistes du "San Francisco Chronicle", quotidien populaire en Californie, le baiser déposé par le prince sur la bouche de l'héroïne n'est pas consenti.

Blanche-Neige et les Sept Nains, véritable classique de Disney, ne semble pas échapper à la « cancel culture » aux États-Unis. En Californie, la réouverture du parc d’Anaheim après une longue fermeture due à la crise sanitaire ne se fait pas sans polémique. En cause ? Le final d’une attraction retravaillée avant la réouverture du parc, visible dans la vidéo ci-dessous.

Un baiser que le prince donne alors que Blanche-Neige dort

L’une des attractions du parc, consacré au classique de Disney paru en 1937, a été modifiée à l’occasion de cette réouverture. Visiblement, le final baptisé « True love’s kiss » (« vrai baiser d’amour »), ne fait pas l’unanimité. Pour deux chroniqueuses du San Francisco Gate, journal californien apprécié des lecteurs, il s’agit d’un baiser donné sans le consentement de l’héroïne. Pour Katie Dowd et Julie Tremaine, ce baiser donné « sans son consentement, alors qu’elle dort » ne peut donc pas s’apparenter à de l’amour.

Les chroniqueuses rappellent ainsi que la question du consentement dans les premiers films Disney est déjà considérée comme un « problème majeur ». Nous ne devrions pas apprendre à des enfants qu’embrasser une personne sans son consentement est tolérable, soulignent-elles, tout en se questionnant sur le choix du parc d’attractions. Pourquoi en 2021, l’entreprise Disney a-t-elle choisi d’ajouter « une scène avec des idées aussi rétrogrades » ?

L’opinion publique divisée sur la polémique Blanche-Neige

L’article du San Francisco Chronicle, publié le 1er mai, n’a pas manqué de diviser les internautes. Si certains, d’accord avec les deux journalistes, estiment que ce final n’a pas sa place dans l’attraction, d’autres rappellent qu’il s’agit simplement d’un personnage de fiction.

« Je suis désolé, mais c’est un exemple de ce qui ne va pas dans ce monde », fait savoir le joueur de hockey Matt Traynor, lequel rappelle que ce baiser est simplement destiné à « ramener à la vie » Blanche-Neige. « Vous prenez les choses trop sérieusement », conclut-il. En effet, toute la question est de savoir ce qui relève du conte de fées ou d’une véritable « leçon de vie », comme le soulignent les chroniqueuses dans leur article à charge.

Pour rappel, Disney + a récemment fait le choix d’interdire sur sa plateforme certains de ses dessins animés aux enfants. La raison : des scènes désormais considérées comme véhiculant des clichés racistes.

Signaler une erreur