Société

La Russie développerait une torpille nucléaire géante, capable de déclencher un tsunami radioactif

Le Poseidon 2M39
Le Poseidon 2M39 pourrait déclencher un tsunami radioactif. Crédits : Twitter @DnKornev / image d'illustration.

La torpille nucléaire Poséidon 2M39 fait partie d'une catégorie de nouveaux missiles stratégiques pour la Russie. Des essais seraient en train d'être menés en Arctique.

Des images montrant trois sous-marins nucléaires émergeant de la glace en Arctique ont récemment été dévoilées par l’armée russe. En réalité, ces engins ne seraient pas qu’une simple démonstration de force destinée à assoir la position stratégique de la Russie dans cette région. Comme le rapporte Le Point, des essais nucléaires seraient en train d’être menés. Parmi ces derniers : des tests concernant une torpille capable de provoquer un tsunami radioactif.

La torpille Poseidon 2M39 : une ogive aux capacités impressionnantes

Ce projet militaire russe semble tout droit sorti des films d’action les plus apocalyptiques. Mais comme le spécifie le média américain CNN, la technologie actuellement développée par l’armée russe serait bel et bien capable de causer des raz-de-marée impressionnants. La présence des trois sous-marins russes en Arctique servirait donc à perfectionner les prototypes d’ogives nucléaires inédits, vantés par Vladimir Poutine dans plusieurs discours.

Parmi ces missiles hypersoniques : le Poseidon 2M39. Si l’ogive porte le nom du dieu de la mer grec, ce n’est pas pour rien. Aussi gros qu’un petit sous-marin, le missile pourrait naviguer dans les fonds marins à une allure de plus de 100 km/heure. Sans guidage humain, l’ogive qui se dirigerait comme un drone serait en mesure d’atteindre 1 000 mètres de profondeur, tout en se déplaçant dans un rayon de 10 000 kilomètres.

Le Poseidon 2M39
Le Poseidon 2M39 détruirait durablement les littoraux. Crédits : Twitter @DnKornev.

Autre atout de ce submersible : sa capacité à naviguer sans être détecté, grâce à des technologies furtives. Si un tel missile atteignait le littoral, les dégâts seraient considérables.

Une torpille de plusieurs mégatonnes pouvant anéantir durablement les littoraux

Et pour cause, l’engin embarque une ogive thermonucléaire engendrant une explosion de 30 à 100 mégatonnes, précise Capital. A titre de comparaison, la puissance du Poseidon 2M39 serait similaire à celle de la Tsar Bomba, un essai russe réalisé en 1961. A contrario de ce dernier, le Poseidon 2M39 n’a pas pour but d’exploser dans l’air, mais bien dans les eaux. S’il atteignait les côtés, le cobalt 60 qu’il embarque maximiserait les retombées radioactives de l’engin. Résultat : un tsunami nucléaire anéantirait les littoraux visés pendant plusieurs décennies.

Cette ogive russe voit son potentiel destructeur décuplé par un fait : 60 % de la population mondiale réside près des littoraux. Comme l’a fait savoir le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, la Russie envisagerait de produire une trentaine de Poseidon 2M39 dans les années à venir. La puissance colossale de tels engins servirait avant tout à dissuader les autres pays en cas de conflit.

Signaler une erreur

.

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer