Police et Justice

Il obtient son permis de conduire et le perd 30 min plus tard : « c’est un record »

Un jeune conducteur contrôle par les gendarmes
Le jeune conducteur a profité de son permis de conduire une trentaine de minutes seulement. Image d'illustration.

En Isère, un jeune automobiliste de 18 ans venait tout juste d'obtenir son permis de conduire. Ravi, il a donc voulu fêter la nouvelle en compagnie de quelques amis. Mais sa petite virée s'est mal terminée et le conducteur s'est finalement vu retirer son précieux sésame. Il n'en aura donc profité que quelques dizaines de minutes.

L’obtention du permis de conduire est une étape marquante dans la vie. Tout comme le baccalauréat, de nombreux jeunes préparent chaque année l’examen de la route avec appréhension. Il faut dire que l’obtenir permet de profiter d’une certaine indépendance et réussir à l’avoir du premier coup n’est pas si facile.

Des yeux rouges qui le trahissent

Pour cet Isérois, le mercredi 12 mai 2021 restera probablement une date marquante. Ce jour-là, le jeune homme qui réside près de Villefontaine apprend par e-mail qu’il a obtenu son permis de conduire. Il peut donc prendre la route le jour même, bien qu’il n’ait pas encore reçu par courrier le document officiel. Le jeune conducteur est ravi !

Il décide donc de fêter l’évènement avec quelques amis en prenant la direction de Lyon. Mais sa virée va être écourtée par un contrôle de police. Le même jour, une brigade de la gendarmerie de Villefontaine décide de procéder à quelques contrôles sur la route. Les gendarmes croisent la route du jeune conducteur quelques kilomètres après son départ.

« Lorsque je le contrôle, il me dit qu’il vient d’avoir son permis », rapporte l’un des gendarmes, qui constate que le jeune homme a les yeux anormalement rouges. La patrouille lui demande alors de se soumettre à un dépistage qui s’avère « immédiatement positif au cannabis et la cocaïne ».

un conducteur contrôlé par la police
Le jeune conducteur est contrôlé par les gendarmes le jour de l’obtention de son permis de conduire. Image d’illustration.

Aussitôt obtenu, aussitôt annulé !

La sanction tombe immédiatement : l’Isérois qui ne dispose que de six points sur son permis de conduire se les voit confisquer. Son permis est suspendu pour une durée de six mois, rapporte Le Progrès. En outre, le jeune homme doit s’acquitter d’une amende de 600 euros pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. « Il a eu son permis 30 minutes, je pense que c’est un record », souligne avec ironie le gendarme.

Ce jeune conducteur ne le savait peut-être pas, mais certaines infractions ne sont surtout pas à commettre lorsque l’on vient d’obtenir son permis. En effet, après la réussite à l’examen, les conducteurs novices sont soumis à une période probatoire durant laquelle leurs 6 points peuvent être rapidement perdus. Certaines infractions les font ainsi disparaître automatiquement, comme consommer des boissons alcoolisées ou des stupéfiants au volant, mais aussi effectuer un excès de vitesse supérieur ou égal à 50 km/heure.

Signaler une erreur