Police et Justice

Autriche : Il lâche une « flatulence massive » sur les policiers et écope d’une amende très salée


L’homme, qui a lâché un important pet face aux forces de l’ordre, a écopé d’une amende qu’il estime disproportionnée.

L’histoire est peu banale. Elle pourrait même prêter à rire, si elle ne s’était pas conclue par une amende onéreuse. Dans la ville de Vienne, en Autriche, un homme a écopé d’une amende de 500 euros pour avoir émis « une flatulence massive ». Lorsqu’il a effectué ce pet visiblement important, l’individu était contrôlé par des agents de police.

L’homme, qui a lâché un pet bruyant et odorant face aux policiers, estime que la contravention est injustifiée.

Ce mardi, la police locale a tenu à défendre cette sanction dans les médias autrichiens. Pour les forces de l’ordre, la flatulence était délibérée. L’auteur des faits livre une autre version de cette interpellation “odorante”. L’individu, qui s’est confié au site internet Ö24, assure que sa sanction est disproportionnée.

À lire aussi : Il fait un doigt d'honneur à un radar et écope d'une amende de 1 500 €

L’affaire du pet sanctionné déclenche une polémique sur les réseaux sociaux : la police autrichienne se justifie

Face aux nombreux internautes qui ont commenté l’affaire sur les réseaux sociaux, la police viennoise a tenu à se justifier. Sur Twitter, les policiers de la capitale autrichienne expliquent pourquoi ils ont sanctionné l’individu. Une sanction qui a été prononcée lors d’un contrôle d’identité effectuée le 5 juin, dans le centre de Vienne.

« Naturellement, personne n’est mis en cause s’il lui en ‘échappe’ un par accident (…) »,

écrit la police au sujet du pet.

Mais dans ce cas précis, poursuit-elle, l’homme s’est montré « provoquant et peu coopératif ».

Selon le récit des policiers ayant procédé au contrôle, l’individu « s’est levé légèrement du banc, a regardé les agents et a manifestement de façon tout à fait délibérée émis une flatulence massive à proximité immédiate de ceux-ci ».

La police souligne toutefois le fait que l’Autrichien sanctionné pour son pet peut contester son amende par voie légale.

Signaler une erreur