People

Philippe Etchebest dans le rouge : va-t-il être contraint de fermer son restaurant ?

Philippe Etchebest
Comme tous les restaurateurs, Philippe Etchebest espère une réouverture rapide des restaurants. Crédits : capture d'écran BFMTV.

Dans un entretien accordé au "Journal de France" le 23 avril dernier, le célèbre chef étoilé fait le point sur sa situation financière compliquée. L'occasion d'évoquer la fragilité de son restaurant bordelais "Le quatrième mur" et de faire le point sur ses priorités.

Depuis le début de la pandémie et des restrictions sanitaires en France, Philippe Etchebest s’est mué en porte-parole des restaurateurs. Comme tous les gérants de restaurants face aux fermetures obligatoires, le juré de Top Chef se trouve confronté aux mesures gouvernementales. S’il a réussi à « conserver ses effectifs », il craint le pire pour la suite.

Philippe Etchebest inquiet quant à l’avenir du Quatrième Mur

Comme il le confie au Journal de France, Philippe Etchebest ne sait pas de quoi l’avenir sera fait. Tout comme ses confrères restaurateurs, l’établissement du chef étoilé est voué à la fermeture depuis le début de la crise sanitaire. La vente à emporter et notamment le système du click and collect ont permis au présentateur de Cauchemar en cuisine de maintenir ses effectifs. Un fait dont il se réjouit, mais qui ne l’empêche pas de craindre la suite.

En effet, son restaurant bordelais Le Quatrième Mur étant fermé depuis de longs mois, la situation commence à devenir difficile. D’autant plus que Philippe Etchebest a récemment été condamné à indemniser le voisin de son second restaurant en cours de construction, situé également à Bordeaux. Avec le franc-parler qu’on lui connaît, Philippe Etchebest ne cache pas ses inquiétudes et confie être « incapable de dire ce qui se passera demain ». Si l’annonce d’une éventuelle réouverture des terrasses à la mi-mai réjouit donc la profession, bien des restaurateurs demeurent inquiets quant à l’avenir de leurs établissements.

Philippe Etchebest et l’équipe du Quatrième Mur, à Bordeaux. Crédits : Instagram @quatrieme.mur

Une réouverture des terrasses avant ou après le 15 mai ?

Ce lundi 26 avril, le président du Medef réclame d’ailleurs une réouverture des restaurants et commerces fermés dès le 10 mai. « Il faut que le 15 mai, si possible même le 10 mai avant l’Ascension on puisse réouvrir », estime Geoffroy Roux de Bézieux, tout en rappelant qu’un grand week-end de l’Ascension se prépare. « Il y a des commerces qui pourraient faire des bonnes journées de chiffre d’affaires », souligne-t-il sur RTL.

De son côté, le ministre de l’Economie et des Finances douche ces espoirs sur Europe 1. Pour Bruno Le Maire, « la mi-mai, c’est plutôt le 15 mai que le 10 mai ». La crainte du ministre ? Que les réouvertures se fassent de manière trop rapide et « sans coordination ». Des réouvertures précipitées qui pourraient alors « réactiver la circulation du virus », tient-il à prévenir.

Signaler une erreur