People

Jean Dujardin ne fera jamais barrage à Marine Le Pen, il s’explique !


Dans les colonnes du Journal du dimanche (JDD), Jean Dujardin s’est laissé aller à quelques confidences sur sa position vis-à-vis des élus et partis politiques. A l’évidence, l’acteur de 49 ans ne fera jamais partie des antagonistes de la présidente du Rassemblement national.

On parle de :

Tout récemment, l’iconique interprète de Brice de Nice s’est glissé dans la peau de Nicolas Sarkozy pour les besoins du long-métrage intitulé Présidents. En pleine promotion de ce film d’Anne Fontaine, Jean Dujardin a fait quelques confidences dans les colonnes du JDD. C’était l’occasion pour le célèbre comédien d’évoquer la mésaventure du Chef de l’Etat dans la Drôme. Il en a également profité pour révéler quelques détails sur sa vision de la politique.

À lire aussi : Cyril Hanouna appelle Marine Le Pen en direct : "Mme Le Pen, c’est le Pakistanais de la téloche"

Jean Dujardin ne s’immisce pas dans les affaires politiques

Dans un premier temps, celui qui a décroché un Oscar pour The Artist a donné un avis bien tranché sur l’incident qui a eu lieu le 8 juin 2021 à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme. Pour rappel, l’actuel président de la République avait reçu une gifle de la part d’un individu prénommé Damien T. Le mari de Nathalie Péchalat s’est dit « très choqué » avant d’ajouter : « Je ne supporte pas l’humiliation. J’ai connu ça. C’est une douleur qui colle et laisse des marques ». Pendant son enfance, il avait en effet été victime de harcèlement scolaire. Sa professeure d’anglais passait son temps à le rabaisser et cette épreuve difficile l’avait traumatisé.

Jean Dujardin dans le film Présidents
Jean Dujardin dans le film Présidents – ©instagram/ @jeandujardin

Compte tenu de sa propre expérience liée à ces souvenirs douloureux, Jean Dujardin considère ce geste, déplacé et dégradant. Interrogé dans la foulée sur le fait d’apporter son soutien à Emmanuel Macron, l’acteur de Présidents a cependant confié qu’il ne souhaite pas s’immiscer dans les affaires politiques. Dans le même registre, il a également déclaré qu’il ne va en aucun cas s’opposer à Marine Le Pen. « Comme la religion, la politique est une affaire privée : ce que je pense ne regarde personne (…) », explique-t-il. Sur sa lancée, le célèbre acteur français a révélé qu’il ne fera jamais partie d’un groupe d’artistes qui souhaite crier haut et fort leurs opinions sur les élus et les problèmes relatifs à l’Etat.

Jean Dujardin
CANNES, FRANCE, 18 mai 2019 -©depositphotos

La star française se désintéresse de l’industrie du cinéma hollywoodien

Dans les colonnes du JDD, l’acteur oscarisé a confié qu’il ne souhaite plus prêter ses traits à des personnages issus des scripts outre-Atlantique. Pourtant, ce ne sont pas les propositions qui manquent. Pour rappel, Jean Dujardin avait rejoint le casting du film Le loup de Wall Street de Martin Scorsese et Monuments Men avec Georges Clooney après son exploit avec The Artist en 2012. Quoi qu’il en soit, il veut continuer sur sa lancée en réalisant des projets dans l’Hexagone.

Jean Jacques Saurel
Jean Jacques Saurel dans Le loup de Wall Street – Crédits : Appian Way
Jean-claude Clermont
Jean-Claude Clermont dans Monuments Men – Crédits : Smokehouse

D’une part, le despotisme lors de la campagne des Oscars l’avait refroidi et de l’autre, il semble vouer une haine farouche contre l’industrie du cinéma hollywoodien. Le quadragénaire ne compte en effet pas se plier aux exigences de certaines productions. De plus, il garde encore quelques séquelles de cette humiliation pendant son enfance. En effet, il peine à exprimer ses émotions en anglais.

George Valentin dans The Artist
George Valentin dans The Artist – Crédits : La Petite Reine

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur