Logement

Loger ses aînés dans un studio de jardin : une alternative qui séduit de plus en plus

Une personne âgée dans un studio de jardin
De plus en plus de familles font le choix de garder leurs aînés auprès d'eux, dans un studio de jardin. Crédits : France 2.

De plus en plus de familles choisissent d'installer leurs aînés dans un studio de jardin, au lieu de les placer en maison de retraite. Une alternative qui permet de conserver un lien privilégié et qui s'avèrerait plus économique sur le long terme.

Comme le rapporte le journal de 13 heures de France 2 dans son édition du 17 mai 2021, de nombreuses familles font le choix d‘installer leurs aînés dans une petite dépendance dans leur jardin. Une solution qui apparaît alors préférable à la maison de retraite.

37000 euros pour un studio de jardin au lieu de 2000 euros par mois en maison de retraite

Pour un couple interrogé par les journalistes de France 2, la solution s’est imposée naturellement. La maison familiale n’étant pas suffisamment grande pour loger le grand-père de 83 ans, « il fallait vite une alternative ». Désormais installé dans leur jardin, l’octogénaire vit dans un studio adapté. « Il est à la fois chez lui et chez nous, s’il y a un problème, je n’ai que dix mètres à faire », se félicite son fils. Bonus : le grand-père et sa petite-fille peuvent passer bien plus de temps ensemble.

un studio de jardin pour personne âgée
Le studio de jardin a coûté 37 000 euros. Crédits : France 2.
un studio de jardin pour personne à mobilité réduite
Le grand-père et sa petite-file peuvent passer plus de temps ensemble. Crédits : France 2.

Pour ce petit logement à ossature bois, le fils a investi 37 000 euros. Un choix qui à terme pourrait s’avérer plus économique qu’une place à 2000 euros par mois en maison de retraite. Pour ce prix, le grand-père bénéficie d’une surface de 15 mètres carrés adaptée à la circulation d’un fauteuil roulant.

un studio de jardin pour personne âgée
L’octogénaire profite d’une surface de 15 m2. Crédits : France 2.

Un studio de jardin adapté aux personnes à mobilité réduite

Cet essor pour les studios de jardin est constaté par l’entreprise Greenkub, basée à Montpellier dans l’Hérault. En 2020, le chiffre d’affaires de cette société a augmenté de 70 %. Pendant le confinement, l’entreprise a vu apparaître une nouvelle demande concernant le maintien des personnes âgées auprès de leurs familles. Des proches qui souhaitent pouvoir loger leurs aînés, tout en leur garantissant une certaine indépendance. « Les réflexions portent sur la sécurité, notamment en matière de domotique (…) avec des détecteurs de chute, des détecteurs de présence », explique Greenkub.

un employé de greenkub
L’entreprise Greenkub a constaté une hausse de 70 % de son chiffre d’affaires durant le confinement. Crédits : France 2.

L’entreprise propose ainsi des dépendances en bois, d’une superficie de 11 à 40 m2. Ces studios de jardin sont pensés pour accueillir des personnes à mobilité réduite. Ils comprennent entre autres une cabine de douche extra-plate avec des barres d’appui murales, une largeur de porte de 80 cm au minimum et une rampe d’accès antidérapante.

un studio de jardin greenkub
Les studios de jardin Greenkub sont adaptés aux personnes à mobilité réduite. Crédits : Greenkub.

Faut-il un permis de construire ? Non, un studio de jardin de 5m2 et de moins de 20 m2 de surface plancher doit simplement faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux (DP), précise Greenkub sur son site Internet. La différence est importante, puisque pour une déclaration préalable de travaux, il faut compter environ 30 jours de délai. A contrario, le dépôt d’un permis de construire est instruit en deux mois minimum.

Au sujet de l'auteur : Cécile

Après une licence d'histoire de l'art, je me suis orientée vers le journalisme et la rédaction Web. J'ai à cœur de transmettre aux lecteurs une information claire et vérifiée, quel que soit le sujet traité.

Suivez-nous sur Google News Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.