Famille

Selon les psychologues, voici les 5 phrases à ne jamais dire à un enfant


Nos enfants ne sont pas toujours parfaits. Mais les rabaisser constitue une mauvaise approche. Selon les psychologues, voici les 5 phrases à éviter.

Si vous êtes parents, il vous est surement déjà arrivé d’être en colère contre vos enfants après une bêtise. Dans ces situations, les mots sortent tous seuls. Certes,  vous ne les pensiez pas vraiment, mais ils touchent profondément vos chéris. Les psychologues ont dressé une liste de 5 phrases à éviter.

À lire aussi : Couple : 5 phrases magiques à dire tous les jours pour faire durer la relation

Tu ne vaux rien

Même un adulte n’est pas bien après ce genre de remarque. Les conséquences seront très graves. En plus de rabaisser votre enfant, vous détruirez aussi son estime de soi. Il risque de s’enfermer sur lui-même ou essayera de prouver sa valeur en faisant des choses insensées.

Arrêtes de pleurer

Un enfant pleure pour plusieurs raisons, et c’est tout à fait normal. Il exprime ainsi ses peurs, ses frustrations et ses douleurs. L’ordonner de s’arrêter signifie qu’il doit arrêter d’exprimer ses sentiments et les refouler le plus loin possible. Dans ces moments-là, il est important de ne rien dire et d’essayer de le réconforter.

Tu me déçois

Le rôle d’un parent est de guider son enfant sur la bonne voie.  Au lieu de dire « tu me déçois » il vaut mieux lui expliquer la situation avec des mots simples. Même si c’est le cas, il ne faut surtout pas lui montrer qu’il est à l’origine de votre déception. Nous faisons tous des erreurs, il est essentiel de faire preuve d’indulgence.  

Tu n’es pas assez bien

Pour un enfant, cette phrase signifie qu’il ne mérite pas d’être aimé comme les autres. Encore une fois, il pourra perdre confiance en lui. Au lieu de juger, il est préférable que vous lui témoigniez votre amour afin de l’aider à surmonter tous les obstacles.

Il n’y a que les bébés qui ont peur

Avoir peur ne signifie pas être lâche et tout le monde a peur de quelque chose. Au lieu de le réprimander, il est mieux de l’encourage à surmonter ses appréhensions.

L’éducation d’un enfant est loin d’être une partie de plaisir. Apprendre à communiquer constitue une première étape importante.

Signaler une erreur