Mode / Beauté

Elle pose sans maquillage et les internautes la surnomment « poisson-chat », hilarant


Les réseaux sociaux sont un endroit cruel où des gens se font un plaisir de critiquer les autres. Cette Québécoise ne dira pas le contraire.

La jeune femme s’appelle Julia et elle est influenceuse sur TikTok. Suivie par près de 400 000 personnes, elle alimente régulièrement son compte avec des vidéos d’elle. L’une d’entre elles a particulièrement fait parler d’elle. Sur celle-ci, elle montre sa tête avant et après le maquillage. Si certains l’ont félicitée pour son courage de s’afficher au naturel, d’autres l’ont traitée de « poisson-chat ».

À lire aussi : Céline Dion au naturel : elle pose sans maquillage dans la nature

Les réseaux sociaux, un monde d’apparence

Aujourd’hui, quasiment tout le monde a un compte sur les réseaux sociaux. S’il y en a beaucoup, TikTok est particulièrement prisé par les plus jeunes. Pas étonnant vu que la plateforme de vidéos et de musiques propose tout un tas d’options. Parmi elles, les filtres et effets en tout genre.

Ces derniers permettent en effet de changer d’une manière ou d’une autre l’apparence de celui ou celle qui les utilise. Ainsi, on peut en quelque sorte duper la réalité. D’ailleurs, beaucoup de jeunes femmes, pour paraître plus belles aux yeux de leurs abonnés, utilisent trop de filtres, jusqu’à en devenir méconnaissables.

Tiktok / Julia Grandoni
Tiktok / Julia Grandoni

Si bien qu’une fois qu’elles les enlèvent et apparaissent au naturel, elles se font tacler par leur communauté virtuelle. C’est ce qui est arrivé à cette jeune Québécoise. Pour son cas, ce n’est pas son filtre qui a été enlevé, mais son maquillage. Certains de ses abonnés ne se sont pas gênés pour écrire des commentaires vraiment méchants.

« J’ai cru que tu étais ma grand-mère »

Tout a commencé quand Julia Grandoni a posté une vidéo sur le réseau social TikTok. Si elle était habituée à l’exercice, cette fois, c’est un nouveau contenu qu’elle partage. En fait, elle a montré sa transformation physique. Elle portait une petite robe noire et était en maquillage de soirée.

Dans la séquence, on dirait presque qu’elle allait sortir pour un rendez-vous dans un restaurant très chic. Cela dit, quelques secondes plus tard, on la voit allongée sur le lit, zéro maquillage. Ses abonnés ont découvert « son véritable visage » pour ainsi dire vu qu’elle était sans filtre et sans maquillage.

Tiktok / Julia Grandoni
Tiktok / Julia Grandoni

Déçus, ses followers ont commenté :

« Voilà pourquoi j’emmène les filles ‘mignonnes’ à la piscine au premier rendez-vous » ; « Bon sang, pendant une seconde, j’ai cru que tu étais ma grand-mère »

D’autres l’ont soutenue

Malgré les messages négatifs de certains internautes, une partie de la communauté de Julia l’a soutenue. Parmi les commentaires positifs, nous pouvons notamment citer :

« C’est toujours toi, mais sans maquillage. Merci d’avoir normalisé la beauté naturelle » ; « L’authenticité te rend une fille un million de fois plus belle. Magnifique dans les deux cas ! »

Quoi qu’il en soit, les attaques ne semblent pas attendre la jeune influenceuse. Elle dit se sentir bien dans sa peau et c’est tout ce qui importe. D’après elle, avec ou sans maquillage, c’est toujours elle. Et elle ne cache nullement son visage au naturel, encore moins en avoir honte.

« J’ai décidé de le faire pour pouvoir montrer aux gens que je suis bien dans ma peau, pour leur montrer que je n’ai pas besoin de maquillage. Il est important de montrer aux autres qu’ils doivent aussi se sentir bien dans leur peau », a-t-elle commencé.

Elle a ensuite ajouté :

« Il me faut généralement deux heures pour me préparer, pour le maquillage et les extensions. La réaction était plutôt positive au début, mais plus tard, les gens ont commencé à me dire que je n’étais qu’un poisson-chat. L’angle que j’ai utilisé à la fin de ma vidéo était délibérément exagéré pour montrer que sans maquillage je suis laide, mais en réalité, il ne me faut pas beaucoup de temps pour avoir l’apparence que j’ai habituellement et je ne me maquille presque jamais. »

Voilà qui est clair !

Signaler une erreur