fbpx
Animaux

« Les animaux sauvages progressivement interdits dans les cirques de France » : Une excellente nouvelle pour les associations de protection animale

Un ours fermé dans une cage
La présentation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants va être « progressivement » interdite en France, source : image d'illustration

La ministre de la Transition écologique vient de faire une série d’annonce en faveur du bien-être de la faune sauvage en France. Barbara Pompili s’est également engagée en faveur de l’interdiction progressive des orques, dauphins et visons dans les delphinariums et les cirques itinérants.

Le gouvernement vient de faire cette annonce ce mardi 29 septembre. Barbara Pompili a évoqué la fin de l’élevage des visions d’Amérique pour leur fourrure. Egalement, la ministre de la Transition écologique promet que des solutions vont être trouvées avec les cirques concernant un total de 500 fauves. Pour permettre la reconversion des cirques et des delphinariums, le gouvernement annonce avoir débloquer la modique somme de 8 millions d’euros. 

La fin progressive des animaux sauvages dans les cirques 

Une série de mesures pour le « bien-être de la faune sauvage captive » viennent d’être présentées lors d’une conférence de presse du gouvernement. La présentation d’animaux sauvages dans certains cirques itinérants sera progressivement interdite dans le pays. Les orques et les dauphins ne pourront plus être reproduits dans les trois delphiniariums de l’hexagone. 

À lire aussi : Ces prénoms qui sont interdits en France et dans le monde

Aucun calendrier donné pour le moment

La ministre est restée très vague concernent un éventuel calendrier d’application de ces mesures. Cette annonce faite ce mardi 29 septembre reste une victoire pour les défenseurs de la cause animale. Pour Barbara Pompili, il était grand temps de se prononcer sur « notre regard à l’égard de l’animal sauvage » :

« Il est temps que notre fascination ancestrale pour ces êtres sauvages ne se traduise plus par des situations où l’on favorise leur captivité par rapport à leur bien-être » – Barbara Pompili

‘Une excellente nouvelle’ pour les associations de protection animale

L’ONG Peta France a réagi à cette « excellente nouvelle ». Des annonces attendues depuis longtemps pour l’organisation de protection animale bien qu’elle émet toutefois quelques bémols.

Depuis cet été, un projet de « Référendum pour les Animaux » a été enclenché avec la participation de plus de 62 célébrités telles que Hugo Clément, Juliette Binoche, Pierre Niney ou encore Valérie Damidot.

Ces stars ont décidé d’accompagner l’action d’associations de défense des animaux. Parmi elles : la Ligue de protection des oiseaux, la SPA ou encore L214. Ce groupe souhaitait obtenir une réaction parlementaire et une réaction des citoyens du pays pour le droit des animaux. Egalement, de grands patrons se sont également prononcés en faveur de ce référendum. Jacques-Antoine Granjon, le PDG du site Veepee et Xavier Niel de Free font partie de projet. 

À lire aussi : PETA lance la sinistre collection en « cuir humain » pour sensibiliser à la cause animale