Animaux

Des centaines de chiots, achetés durant le confinement, sont abandonnés par leurs propriétaires


Les effets de la crise sanitaire ne sont pas sans conséquence pour les animaux de compagnie. Durant le confinement, beaucoup ont acheté un chiot. Mais une fois cette période passée, de nombreux propriétaires les ont abandonnés sans scrupules.

On parle de :

À lire aussi : Coronavirus: quels sont les produits les plus achetés pendant la période de Confinement ?

Le confinement a contraint à la solitude bien des personnes. Afin de se sentir moins isolées, elles ont été nombreuses à adopter un chiot. Une fois le confinement terminé, le retour à la vie normale avec un chien s’est avéré compliqué pour bon nombre de propriétaires.

Des chiots revendus sur Internet ou abandonnés

En effet, faire l’acquisition d’un animal de compagnie va de pair avec certaines contraintes. Il faut dégager du temps pour son chien, le promener, ramasser ses excréments dans la rue et l’amener régulièrement chez le vétérinaire. Autant d’obligations, sans compter le coût financier, qui ont poussé de nombreuses personnes à abandonner leur animal.

Certains ont toutefois tenté de revendre sur Internet leur chien. La majorité des animaux proposés à la vente sur les sites de petites annonces étaient alors de jeunes chiots de race. Les animaux de compagnie qui ont trouvé preneurs ont donc pu retrouver un foyer. Mais pour ceux dont personne n’a voulu, ils ont été lâchement abandonnés.

Un chiot abandonné après le confinement.
Crédits : Image d’illustration.

Plus de 2 propriétaires sur 5 ont acheté un chiot sans réfléchir

Durant les trois derniers mois, l’association The Dogs Trust affirme avoir reçu plus de 1 800 appels téléphoniques signalant un abandon. Une enquête de la fondation The Kennel Club a été lancée en Angleterre. Son but : savoir pourquoi le taux d’abandon des chiens avait bondi suite au confinement. Les conclusions ont révélé que la majorité des propriétaires n’avaient pas connaissance des responsabilités engendrées.

Plus de 2 propriétaires de chien sur 5 ont ainsi reconnu avoir adopté leur animal précipitamment durant le confinement. La reprise de leur travail et du quotidien les a mis face à une difficulté notable : devoir dégager du temps pour leur chien. L’enquête a également révélé qu’un acheteur sur 4 a passé deux heures à faire des recherches sur Internet, avant de passer à l’achat. L’étude prouve donc que beaucoup ont agi sans réfléchir et bon nombre de chiots en ont fait les frais.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur