Animaux

Inouk, l’orque captif de Marineland, a perdu toutes ses dents à cause de l’enfermement


One Voice, organisation de défense des animaux, vient de publier de nouvelles photos dévoilant l'état de santé inquiétant d'Inouk. L'animal a perdu toutes ses dents en rongeant son enclos.

On parle de :

À lire aussi : Toutes ses dents ont été arrachées, elle retrouve le sourire grâce à un spécialiste

Ce 09 juillet 2020, les responsables de l’association de défense des animaux One Voice devaient être reçus par le gouvernement. Malheureusement, cette réunion a été annulée au dernier moment et reportée sans explication, « à une date ultérieure ».

Le but de cette rencontre était d’échanger autour de l’élevage en captivité des animaux marins et de leur commerce. One Voice dénonce depuis plusieurs années maintenant les pratiques du parc d’attractions Marineland Antibes, où de nombreux animaux marins sont en captivité.

Parmi eux, Inouk, un orque dont l’état de santé est alarmant. One Voice publie de nouvelles photos dévoilant que le mammifère a perdu toutes ses dents.

One Voice dénonce la captivité des animaux marins à Marineland : le gouvernement annule leur rencontre

En dévoilant de nouvelles photos d’Inouk, un orque captif de Marineland, One Voice souhaite faire réagir les autorités. Comme ne cesse de l’expliquer l’association de défense des animaux, les mammifères marins captifs dans des bassins clos deviennent dépressifs, isolés et malades.

Inouk, dans son bassin à Marineland.
Inouk, victime de stress et de de mal-être, dépérit à vue d’oeil selon One Voice. Source : One Voice.

Des faits que dénonce aussi John Hargrove, ancien soigneur à Marineland. « Ce sont des animaux qui à l’état sauvage parcourent une centaine de kilomètres par jour, avec leur famille », raconte-t-il au média Brut. « Là, ils sont réunis avec des familles artificielles, dans une boîte en béton traitée avec des produits chimiques. »

« La quantité de chlore utilisée dans ce bassin juste pour que les gens puissent voir les animaux est létale »,

assure John Hargrove.

« Ce sont des animaux qui deviennent fous à cause de l’ennui et du stress », rapporte quant à elle Muriel Arnal, fondatrice de l’ONG One Voice.

#WorldOrcaDay"Ce n'est pas une orque, c'est une orque qui meurt sous vos yeux" John Hargrove Signez la pétition : http://bit.ly/UneViePourInouk#UneViePourInouk #ALifeForInouk #StopDelphinarium #EmptyTheTanks

Publiée par One Voice sur Mardi 14 juillet 2020

Alors qu’une rencontre était prévue entre le gouvernement et One Voice, ce 09 juillet 2020, l’association a été particulièrement déçue. La réunion a été annulée au dernier moment et la rencontre reportée « à une date ultérieure ».

Inouk, l’orque de Marineland Antibes, perd toutes ses dents en rongeant son enclos

« Les seuls orques de France se trouvent au parc Marineland à Antibes », explique la directrice de One Voice au média LADbible. « Inouk est spécial parce qu’il a rongé les parois de la piscine jusqu’au gel du liner de la piscine. Il souffre en permanence. La principale chose que nous dénonçons est qu’il ne peut pas vivre comme il le devrait, et les conséquences physiques de sa souffrance mentale« .

One Voice demande notamment au gouvernement d’interdire définitivement l’élevage des mammifères marins dans les aquariums. L’association de défense des animaux rapporte que bien souvent, ces baleines, dauphins et orques nouveaux-nés meurent rapidement après leur naissance.

En ce qui concerne Inouk, One Voice a rédigé sur son blog un long post décrivant l’état catastrophique de l’orque.

« Entre ses tours de bassin maladifs, Inouk est dans un tel état de souffrance et de frustration, qu’il ronge les parois de béton. »

Publiée par One Voice sur Mardi 14 juillet 2020

One Voice souhaite également que soit interdit la vente de la faune sous-marine, destinée avant tout à vivre dans la nature.

« Ces animaux sont très intelligents et ont besoin d’être dans l’océan. Une piscine ne peut jamais remplacer leur habitat naturel »,

souligne Muriel Arnal.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur