fbpx
Animaux

Elle veut noyer sa chienne de la pire des façons, une passante sauve l’animal in extremis (vidéo)


En janvier dernier, une Britannique a tenté de se débarrasser de sa chienne d'une manière vraiment cruelle. Heureusement, une passante est parvenue à la sauver d'une fin tragique. Retour sur les faits. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

La femme qui réside dans le Nottinghamshire, au Royaume-Uni, a attaché une lourde pierre à la laisse du chien. Elle l’a ensuite jeté dans une rivière, sans aucun scrupule.

Heureusement, une passante qui se promenait à proximité à aperçu la chienne à la surface de l’eau. Jane Harper pensait que l’animal était sans vie, mais la chienne a finalement bougé. Elle était en fait tétanisée de froid et de peur. Jane a immédiatement sauté dans l’eau glacée pour lui porter secours.

« L’eau était si trouble que je ne pouvais pas la sortir. J’ai mis mon bras sous elle et j’ai essayé de la soulever. Elle s’est débattue pour tenter de garder la tête hors de l’eau et j’ai réussi à la déposer sur une marche »,

raconte-t-elle.

Bella a miraculeusement survécu

Jane a alors entrepris de réchauffer l’animal tout en appelant la police. En l’amenant chez le vétérinaire, l’Anglaise a appris que la chienne s’appelait Bella et qu’elle possédait une puce électronique. Les autorités ont donc pu retrouver sa propriétaire.

« Je ne sais pas depuis combien de temps elle était dans l’eau mais je ne pense pas qu’elle aurait pu survivre plus longtemps. C’était tellement cruel », confie Jane.

La propriétaire de Bella, Charlene Latham, est actuellement en procès pour son acte odieux. Le 23 novembre 2020, elle a plaidé coupable face au tribunal de première instance avant d’être libérée sous caution. Elle devra se présenter une seconde fois devant la justice le 08 mars prochain.

« Heureusement, Bella va bien et est entre de très bonnes mains. La cruauté envers les animaux est totalement inacceptable », a fait savoir Rob Griffin, de la police du Nottinghamshire.

À lire aussi : Stéphane Plaza se confie sur sa maladie neurologique : « c’est de pire en pire »

Au sujet de l'auteur : Cécile

Après une licence d'histoire de l'art, je me suis orientée vers le journalisme et la rédaction Web. J'ai à cœur de transmettre aux lecteurs une information claire et vérifiée, quel que soit le sujet traité.