Actualités

« Maintenant, tu vas apprendre la politesse » : Emmanuel Macron recadre sèchement un membre du gouvernement


Fraîchement nommé ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal va travailler sous les ordres de Bruno Le Maire. Pourtant, il parait que les deux hommes ne seraient pas en bons termes. Voilà une situation qui aurait poussé Emmanuel Macron à responsabiliser l’ancien porte-parole du gouvernement.

En 2006, Gabriel Attal affichait son soutien à Ségolène Royal. A cette époque, l’ex de François Hollande se lançait dans la course à l’Elysée. Le jeune homme faisait ainsi ses premiers pas en politique. Par la suite, il avait rejoint le parti LREM. L’année 2017 marquait de ce fait un tournant majeur dans sa carrière. A seulement 29 ans, il était nommé secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale. En ce sens, il était devenu le plus jeune membre du gouvernement de la Ve République.

Sous la direction de Jean-Castex, le compagnon de l’eurodéputé Stéphane Séjourné a une nouvelle fois gravi les échelons. En effet, il a endossé la fonction de porte-parole du gouvernement. Il poursuit d’ailleurs son ascension fulgurante, car récemment, le président de la République l’a nommé au Budget. L’homme de 33 ans s’apprête donc à relever de nouveaux défis. Le parcours risque cependant d’être compliqué que prévu. La raison ? Il entretiendrait des relations conflictuelles avec le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

À lire aussi : « Tu vas fermer ta gu**** ! » : Jamel Debbouze recadre en direct Emmanuel Macron

Emmanuel Macron ne ménage pas son jeune protégé

Après un premier quinquennat jonché par des crises majeures, l’époux de Brigitte Macron espère trouver des solutions pérennes face aux préoccupations des Français pour ce second mandat. La question du pouvoir d’achat reste en effet au cœur des discussions. Outre la réforme des retraites, les coups de pouce financiers vont lui permettre de tenir ses promesses de campagne. Il faudra cependant que le parti présidentiel Ensemble ! obtienne la majorité à l’Assemblée nationale.

D’après les résultats partiels communiqués par le ministère de l’Intérieur, le nouveau ministre chargé des Comptes publics arrive en tête de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine avec près de 48% des suffrages. Selon nos confrères de Linternaute, Gabriel Attal a mis en jeu son poste au sein du ministère de l’Économie lors des élections législatives. Pourtant, le président de la République a répondu favorablement à sa demande.

Un proche du locataire de l’Elysée a en effet confié au micro de L’Express que l’ancien porte-parole du gouvernement lui a réclamé ce poste. Le chef de l’État a fini par céder. Seulement, ce dernier a tenu à responsabiliser son jeune protégé sur ce nouveau duo à Bercy.

« Il lui a dit ‘Tu t’es battu, tu vas l’avoir, et maintenant, tu vas apprendre la politesse‘. Étrangement, Macron adore l’instabilité et il a anticipé la guerre à venir entre Le Maire et Attal… ça va être drôle ! »

Gabriel Attal plus déterminé que jamais

Face aux rumeurs de friction, Bruno Le Maire n’a pas tari d’éloges pour son nouveau ministre délégué. Il a notamment souligné son professionnalisme tout en rappelant « ses responsabilités écrasantes ». De son côté, un ministre dont l’identité n’a pas été révélée s’est laissé aller à quelques confidences.

« Ça promet d’être compliqué pour lui d’être ministre délégué de Le Maire, il va vivre un enfer. Il peut faire une croix sur toutes les matinales qu’il faisait avant, dès que ce sera sur ses sujets, c’est Bruno Le Maire qui ira ! »

Quoi qu’il en soit, l’ami de Cyril Hanouna entend bien faire ses preuves et réussir ce nouveau challenge. « J’ai voulu ce poste et je suis conscient des responsabilités », confie-t-il.

Signaler une erreur