Actualités

Coincées pendant quatre jours dans un ascenseur, une mère et sa fille boivent leur urine pour survivre


La mère, âgée de 82 ans, et sa fille de 64 ans, ont survécu en buvant leur urine pendant 96 heures.

On parle de :

À lire aussi : 7 étudiants accusés d’avoir servi des crêpes « spéciales » contenant du sperme et de l’urine à leurs profs

Les deux Chinoises, qui résident dans la province du Shaanxi, au nord-ouest de la Chine, étaient en train d’utiliser leur propre ascenseur lorsque la machine a cessé de fonctionner.

Durant 96 heures, la mère et la fille ont été contraintes de boire leur urine pour survivre en attendant les secours. Du liquide qu’elle récupérait l’une de l’autre, en le recueillant dans leurs mains.

Coincées dans leur ascenseur personnel pendant 96 heures

Lorsque la panne se produit, les deux femmes sont seules dans leur maison, rapporte la chaîne de télévision chinoise Shaanxi. Alors qu’elles souhaitent se rendre au deuxième étage pour prendre une douche, l’ascenseur interne se bloque soudainement.

« La mère est montée sur les épaules de sa fille pour briser l’ampoule de l’ascenseur. Elle a réussi à sortir le fil de fer à l’intérieur de cette dernière pour créer un léger espace entre les deux portes de l’ascenseur. Elles ont ainsi réussi à avoir de l’air dans ce petit espace », rapporte le docteur Yin, qui assure le suivi médical des deux femmes.

Une femme coincée dans un ascenseur.
La fille est finalement parvenue à se hisser hors de l’ascenseur.

Au bout de quatre longs jours, la fille est finalement parvenue à escalader hors de l’ascenseur pour se hisser jusqu’au deuxième étage et appeler les secours. Elles ont été conduites à l’hôpital de Gaoxin, dans la ville de Xi’an.

L’urine peut-elle être utilisée temporairement pour se maintenir en vie ?

Pour tenter d’assouvir leur soif, la mère, octogénaire, et sa fille sexagénaire, ont entrepris de boire leur urine. Pour cela, la mère récupérait l’urine de sa fille entre ses mains, avant de la boire. Sa fille faisait de même avec l’urine de cette dernière.

Une méthode qui aurait permis à la mère et sa fille de survivre pendant quatre jours.

« Nous savions que l’urine contenait principalement de l’eau. Même s’il y a aussi des toxines, elle peut être utilisée temporairement pour se maintenir en vie », assure l’une des deux Chinoises.

Boire son urine en situation d’urgence vitale est souvent présenté comme une solution pour ne pas souffrir d’une trop forte déshydratation. Or, d’après les scientifiques du laboratoire de Mountain Security Research (MSR), les particules contenues dans l’urine s’avèrent trop nocives.

Un récipient rempli d'urine.
D’après les scientifiques, boire son urine ne permet pas de se réhydrater.

Ainsi, boire votre propre urine ne vous réhydratera pas et pourrait même causer l’effet inverse,

expliquent les chercheurs.

L’urine, qui se compose essentiellement de minéraux, de sels et de toxines, voit la concentration de ces polluants augmenter en cas de déshydratation.

En clair, boire ses urines alors que l’on commence à ressentir la soif revient à boire un liquide fortement concentré en eau salée, expulsée par vos cellules. Ce phénomène scientifique, nommé l’osmose, contribuera à vous déshydrater plus rapidement.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur