People

Nabilla : quel est le salaire de l’influenceuse ? Elle se confie sur ses jolis revenus


Quelle est la fortune et le salaire de Nabilla ? C’est la question que se posent souvent ses fans depuis ses débuts dans le milieu de la télé-réalité. Désormais, c’est une véritable femme d’affaires qui accorde de temps à autre des interviews. Récemment, elle a fait des révélations sur ses revenus et c’est impressionnant.

Qui aurait cru qu’être considérée comme une « bimbo » apporterait la gloire ? Peu de monde. Pourtant, Nabilla en a fait l’expérience. Pour rappel, la jeune femme de 19 ans a fait ses débuts dans le milieu de la télé-réalité en intégrant le casting de L’amour est aveugle 2. Après ses premiers concluants, elle a rejoint la joyeuse équipe des Anges. En 2013, sa popularité est devenue nationale grâce à sa réplique culte : « Allô ! Non, mais allô quoi !… ».

De star du petit écran à businesswoman, la jolie brune a de toute évidence su tirer son épingle du jeu au fil des années. Désormais, elle peut se targuer d’avoir réussi sa vie. D’ailleurs, elle peut se passer de la télévision pour garder le lien avec son public. La raison ? L’ex-candidate de télé-réalité est aussi devenue une influenceuse chevronnée.

A la tête d’une communauté de près de sept millions de followers sur les réseaux sociaux, Nabilla se donne les moyens de mener une vie de luxe à Dubaï avec sa petite famille. En ce sens, ses fans s’interrogent sur sa fortune et son salaire. Ainsi, l’intéressée a fait quelques confidences sur ses revenus financiers lors d’une interview.

Revenu-Nabilla - salaire
©instagram/ @nabilla

À lire aussi : « A la base, j'étais bête » : Nabilla se confie sur le début de sa carrière

Nabilla en dit plus sur ses revenus

Il est indéniable que Nabilla a fait du chemin depuis ses premiers pas en tant que candidate de télé-réalité. Actuellement, l’influenceuse de 29 ans est à la tête de sa propre marque de cosmétiques. De plus, la talentueuse animatrice a tissé un lien fort avec les dirigeants d’Amazon Prime Video. On s’imagine de ce fait que ses revenus sont conséquents et que ses comptes bancaires sont bien remplis.

Pour rappel, la it-girl a croisé la route de son prince charmant dans le milieu de la télé-réalité. En juillet 2021, Thomas Vergara et sa dulcinée se sont dit « oui » pour la deuxième fois lors d’un mariage en grande pompe. Malheureusement, un cambriolage a eu lieu dans leur suite, en marge de cette cérémonie. Selon les informations relayées, le montant du butin est estimé à plus de 170 000 euros.

A en croire ses révélations dans les colonnes de Libération, ce joli pactole ne serait portant qu’une infime partie de sa fortune. Interrogée au sujet de son salaire, Nabilla a dans un premier temps confié :

« La question qu’on me pose le plus souvent ? Euh… C’est l’argent ! (…) Tout le monde veut savoir combien je gagne, mais je refuse de répondre. Je ne veux pas choquer les gens »

Un immense business prolifique

Dans cet article de Libération intitulé « (Re)gonflée » et paru le 8 décembre 2021, Nabilla a donné une idée de sa fortune pour autant dévoiler la somme exacte de ses revenus. En effet, comme à son habitude, elle a préféré entretenir le mystère à ce sujet. Néanmoins, la maman de Milann a livré une piste à ses fans.

« Je ne vais pas donner de chiffres, mais on peut dire que je gagne le salaire d’un bon footballeur de Ligue 1, un bon joueur de l’Olympique de Marseille, et que ma famille est à l’abri »

De ce fait, tout porte à croire que la jeune femme fait partie du petit cercle fermé des millionnaires. Toujours dans le même registre, elle en a dit un peu plus dans le documentaire La face cachée de Nabilla diffusé sur RMC Story. Tout comme les stars de télé-réalité à l’instar de Milla Jasmine, l’influenceuse est très sollicitée par les grandes marques.

En ce sens, Nabilla peut se permettre de facturer à 6 000 € une publication sponsorisée sur les réseaux sociaux. Ses revenus journaliers seraient ainsi de 18 000 euros pour trois placements de produits. En faisant le calcul, la it-girl toucherait pas moins de 400 000 € comme salaire mensuel et c’est sans compter ses autres activités professionnelles.

Signaler une erreur