Insolite

France: Une école primaire interdit de « lancer » ses enfants par-dessus le portail

La directrice de l'école située au sud d'Avignon a été contrainte de durcir le ton. Crédits : D.R.
2 Partages

Les parents d'une école primaire d'Avignon sont rappelés à l'ordre par une note de la directrice. Depuis la rentrée, certains d'entre eux arrivaient en retard. Ils lançaient alors leurs enfants par-dessus le portail fermé...

à découvrir

L’affiche ressemble à un canular, pourtant elle est bien réelle. Elle se trouve sur le portail de l’école primaire de la Triade, à Avignon.

Des parents arrivés en retard qui projettent leurs enfants dans la cour

Sanaa Meziane rapporte à La Provence : « Des parents qui arrivaient après la sonnerie jetaient littéralement leurs enfants » au-dessus du portail de l’établissement.

La direction préfère donc prendre les devants avant que des enfants ne se fassent mal. Le personnel de l’école a réalisé des affichettes montrant schématiquement un parent jeter son enfant au-dessus du portail. « Je ne lance pas mes enfants par-dessus le portail », peut-on lire dessus.

La directrice ne constate plus de « lancés d’enfants » depuis l’installation des affiches. « On les laisse comme une sorte de rappel… », souligne Sanaa Meziane, consciente que certains parents pourraient bien récidiver.

Accidents pendant le temps scolaire : à qui la responsabilité ?

Si la directrice de l’école a rappelé à l’ordre les parents, c’est avant tout pour protéger les enfants. Mais une autre problématique entre en jeu : celle de la responsabilité légale. Durant le temps scolaire, à qui revient la responsabilité d’un éventuel accident ?

La circulaire n°97-178 du 18 septembre 1997 précise que « L’institution scolaire assume la responsabilité des élèves qui lui sont confiés. Elle doit veiller à ce que les élèves ne soient pas exposés à subir des dommages et n’en causent pas à autrui. […] Il en résulte une obligation de surveillance qui ne se limite pas à l’enceinte scolaire. Elle vaut pour l’ensemble des activités prises en charge par l’école qu’elles soient obligatoires ou facultatives et en quelque lieu qu’elles se déroulent ».

Les enfants de l’école de la Triade sont projetés dans l’enceinte de l’établissement. S’ils se blessent en tombant dans la cour, la responsabilité de l’école peut éventuellement être engagée.


Signaler une erreur