Tranche de vie

Une maman qui vit des allocations sociales dépense 2 000 € chez Lidl avec des chèques en bois, elle en paie le prix fort !


On pensait avoir tout vu et tout entendu, mais c’est sans compter sur la rubrique faits divers qui regorge d’histoires insolites et intrigantes. C’est justement le cas de cette mère de famille qui a dépensé plus de 2 000 euros chez les magasins Lidl. Pourtant, elle vivait des aides sociales attribuées par l’Etat.

Tout laisse à penser que cette mère de famille voulait se faire plaisir en visitant les magasins Lidl. D’ailleurs, l’enseigne allemande excelle dans l’art d’attirer de nouveaux clients. Les prix des produits de qualité défiant toute concurrence en sont des preuves. En ce sens, il est facile d’attraper la fièvre acheteuse en effectuant ses courses dans le supermarché hard discount.

Selon les informations rapportées par La Voix du Nord, cette cliente avait déboursé 2 003,25 euros dans différents magasins valenciennois de l’enseigne Lidl. Elle avait dépensé cette coquette somme en moins de quinze jours, du 18 au 29 octobre 2017. Seulement voilà, la mère de famille subsistait grâce aux allocations sociales.

À lire aussi : Lidl: L’extracteur de jus Silvercrest revient à prix cassé dans le catalogue Lidl

Lidl découvre le pot aux roses

A en croire les informations relayées, cette mère de famille n’était pas parvenue à retrouver ses repères après une période douloureuse. En effet, elle souffre de dépression depuis la perte d’un enfant. De plus, cette dernière vivait probablement dans une situation précaire, car elle était bénéficiaire du minima social.

Cette mère de trois enfants, âgés de six à seize ans, s’était donc rendue régulièrement chez les magasins de l’enseigne allemande. Jusque-là, rien de bien surprenant sauf que la cliente avait osé user d’une ruse jugée odieuse pour arriver à ses fins. Figurez-vous qu’elle avait émis des 16 chèques en bois pour payer ses courses.

Achats Lidl
Image d’illustration – ©depositphotos

De toute évidence, les supermarchés hard discount ne se doutaient de rien. Ainsi, elle pouvait effectuer ses emplettes en toute tranquillité, et ce, pendant plus d’une semaine. Par la suite, Lidl avait eu la mauvaise surprise de constater que les chèques ont tous été rejetés. La raison ? Son compte était clôturé.

Croulant sous les dettes, la mère de famille était bien consciente que l’étau allait se resserrer. Du coup, elle avait jugé nécessaire d’ouvrir un dossier de surendettement. Autant dire qu’elle pensait s’en sortir impunément.

Seulement, elle s’était retrouvée dans le viseur de la justice. En ce sens, le tribunal de Valenciennes l’a condamnée à quatre mois de prison avec sursis. Bien entendu, elle doit également rembourser la totalité des dépenses auprès des magasins Lidl. Nul doute que l’enseigne allemande va durcir la réglementation au sujet de l’utilisation des chèques après cette mésaventure.

Monsieur Cuisine Connect à 1,95 €

Force est de réitérer qu’il faut faire preuve de vigilance. Nombreuses sont en effet les victimes d’arnaque sur Internet. Certains fidèles de l’enseigne allemande en ont déjà fait les frais. Alors que Lidl diffusait un message concernant l’arrêt de la production de son robot de cuisine, des petits malins du Web en ont profité.

Ils avaient en effet profité de l’occasion pour faire croire aux internautes que le leader du hard discount proposait un grand déstockage de ce produit à prix réduit. Sur l’annonce, on pouvait lire :

« Lidl met fin à sa collaboration avec Silvercrest et vend Monsieur Cuisine Connect à 1,95 €. Pour profiter de cette offre, il suffit de remplir un simple formulaire »

Monsieur Cuisine Connect
©Lidl

Bon nombre d’internautes ont donc mordu à l’hameçon. Malheureusement, ils devaient renseigner leurs informations bancaires sur un site frauduleux afin d’acheter le robot de cuisine à prix très bas.

Toujours sur l’annonce, les arnaqueurs avaient déclaré qu’un prélèvement automatique sur la carte de crédit sera effectué après une période d’essai de trois jours. Ceux et celles qui ont rempli le formulaire ont donc vu leur argent s’envoler, soit 65,85 €/mois. A titre d’information, la seule façon d’y mettre un terme est de faire opposition auprès de sa banque.

L’escroquerie en ligne gagne du terrain

Compte tenu de sa notoriété et de sa stratégie marketing, Lidl attire systématiquement l’attention de nouveaux clients. C’est justement l’une des raisons pour lesquelles l’enseigne allemande s’est imposée comme le leader du hard discount.

Arnaque sur Internet
Image d’illustration – ©depositphotos

Cependant, les escrocs ne se gênent pas pour profiter de cette énorme popularité. Une fois encore, il faut faire preuve de vigilance. Dès que nous constatons que le prix d’un produit est trop bas, il est préférable de bien se renseigner afin d’éviter de tomber dans le panneau.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur