Tranche de vie

Une femme donne naissance à des jumeaux de pères différents après avoir trompé son mari


En Chine, une mère a accouché de jumeaux dont les pères ne sont pas les mêmes... Un phénomène rare qui a contraint la femme a avouer son infidélité à son mari.

En mars 2019, une Chinoise a donné naissance à deux jumeaux dont l’ADN est clairement différent, rapporte le média chinois Strait Herald. L’histoire a été révélée après que le couple, originaire du sud-est de la ville de Xiamen, ait déclaré la naissance de leurs jumeaux.

Lorsqu’ils ont dû procéder à l’enregistrement de leurs enfants, les parents ont dû expliquer que l’un des jumeaux n’avait pas le même père que l’autre…

Des tests de paternité demandés par le père officiel

Une vérité connue après avoir effectué des tests de paternité demandés par le mari de la Chinoise. En effet, à la naissance de ses jumeaux, l’homme a rapidement été troublé par un fait : les deux frères ne se ressemblaient pas du tout. Les jumeaux dizygotes ne se ressemblent pas toujours, mais là, la différence était vraiment nette.

Lorsque le résultat des tests est arrivé, la jeune mère a été contrainte d’avouer la vérité : elle a bien trompé son mari. L’ADN est formel : les deux jumeaux n’ont pas le même père.

L’un d’eux a pour papa le mari, l’autre l’amant de la femme. En l’apprenant, le compagnon officiel de la jeune femme est rentré dans une colère noire, rapporte le directeur du centre d’identification médico-légal de Fujian Zhengtai.

La superfécondation hétéropaternelle

Cette éventualité est rare, mais pas impossible. Cela s’appelle la superfécondation hétéropaternelle, un phénomène qui se produit lorsqu’une femme a des relations avec deux hommes différents, avant l’ovulation et un jour après. On estime qu’environ 1 cas sur 13 000 jumeaux hétérozygotes s’avère être le fruit d’une superfécondation hétéropaternelle. Des statistiques qui ne tiennent bien sûr pas compte des cas non révélés à la connaissance du partenaire officiel…

Une histoire similaire a eu lieu aux Etats-Unis, en 2015. Là aussi, une mère du New Jersey avait donné naissance à deux jumelles de deux pères différents. La maman souhaitait recevoir une pension alimentaire de la part du papa « officiel ». La justice avait donc demandé un test de paternité. Mais en lisant le résultat, le père n’en avait pas cru ses yeux : il n’était en réalité que le géniteur d’une seule des deux petites filles !

Signaler une erreur