Tranche de vie

Louisa, 28 ans, souffre de sa poitrine depuis l’âge de 9 ans: elle est si énorme qu’elle la met en danger


Louisa, une mannequin ukrainienne, prévoit une intervention chirurgicale. La raison ? La jeune femme a confié avoir peur pour sa propre sécurité à cause de sa poitrine imposante. Du coup, elle envisage de subir une réduction mammaire.

Sans nul doute, il s’agit une fois de plus d’une triste histoire qui prouve à quel point le monde peut être cruel. A l’âge de neuf ans, Louisa Khovanski souffrait déjà à cause de sa poitrine généreuse. Il faut dire que la fillette se démarquait de ses camarades en raison de ses atouts naturels. En ce sens, c’est devenu un fardeau pour elle. Victime d’intimidation, elle n’a pas pu y échapper jusqu’à maintenant.

En effet, sa situation n’a fait qu’empirer au fil des années. Néanmoins, la jeune femme a décidé de mettre en avant ses atouts pour gagner de l’argent. Son initiative a d’ailleurs eu l’effet escompté. La preuve ? Elle empoche désormais jusqu’à 50 000 livres soit plus de 587 000 euros sur OnlyFans. Malgré tout, elle envisage sérieusement de réduire sa poitrine.

Louisa avoue avoir peur pour sa propre sécurité
Louisa avoue avoir peur pour sa propre sécurité – ©instagram/ @loukhovanski

Selon ses propos, Louisa craint que son imposante poitrine la « mette en danger ». Elle veut être acceptée dans la société. De ce fait, la mannequin ukrainienne estime que cette intervention chirurgicale est cruciale pour sa propre sécurité.

À lire aussi : Témoignage : elle souffre du coronavirus depuis 5 mois avec des symptômes persistants

Louisa bientôt opérée ?

Faut-il oser ne pas rentrer dans le moule ? Voilà une question qui mérite d’être posée et mérite bien plus qu’une simple réponse. Chacun son point de vue. Ce qui est certain, c’est que le regard des autres, les remarques de l’entourage et les agressions peuvent influer sur les décisions des victimes. Louisa semble vivre ce calvaire depuis son enfance. Au micro des journalistes de The Sun, elle s’est en effet confiée à ce sujet.

Suivie par plus de 2,5 millions de followers sur Instagram, Louisa a gagné en popularité en partageant son histoire, et surtout, en mettant en avant ses atouts physiques. La jeune femme dispose d’ailleurs d’un compte OnlyFans qui lui permet de vendre des clichés intimes à ses admirateurs. Tout porte à croire que ces derniers ne lésinent pas sur les moyens. Toujours selon la belle brune, elle gagne bien sa vie.

Malgré son succès sur OnlyFans, Louisa souhaite rentrer dans le moule. Autrement dit, elle va se plier aux diktats de la société. C’est la raison pour laquelle elle envisage de subir une réduction mammaire. Tout laisse à penser que le regard des autres et les remarques désobligeantes de ses détracteurs lui pèsent énormément. Elle craint ainsi le pire. « Je dois porter des vêtements amples dans ma vie quotidienne pour ne pas me mettre en danger », confie-t-elle.

« Je n’ai pas le droit de porter de jolis hauts comme les autres filles, car les gens autour de moi me détesteront pour mes seins. Les gens me regardent quand je porte des cols roulés ou des t-shirts, alors je porte des vêtements surdimensionnés pour me fondre dans les autres »

Qu’en est-il de son avenir ?

Aux dernières nouvelles, Louisa Khovanski prévoit donc passer sur le billard. Malgré tout, la jeune femme à la poitrine généreuse entend bien continuer ses activités sur OnlyFans. En effet, elle n’a pas l’intention de délaisser son business sauf si elle réalise son plus grand rêve. Lors de cette interview, l’intéressée s’est en effet fendue d’une révélation sur son avenir. La jolie brune espère devenir enseignante. Néanmoins, elle est consciente que son souhait pourrait ne pas être exaucé.

«Peut-être que je ne serai jamais embauchée comme enseignante ou pour d’autres emplois, mais j’ai travaillé dur pour rendre ma vie financièrement stable (…) Je ne fais pas de selfies, mais je crée plutôt l’art de la séduction (…) J’ai un emploi du temps libre, je travaille de n’importe où et je peux voyager quand je veux, donc je ne pense pas avoir perdu»

Un métier qui la passionne
Un métier qui la passionne – ©instagram/ @loukhovanski

Signaler une erreur