Tranche de vie

« J’ai été humilié » : une maman refoulée de l’école de ses enfants à cause de ses photos privées sur OnlyFans


En Floride aux Etats-Unis, une mère de famille a fait part de sa triste expérience à l’école de ses enfants. En effet, elle s’est vue limiter son accès à l’établissement à cause de ses photos sur la plateforme OnlyFans.

On parle de :

On dit souvent que nous n’avons pas le droit de juger une personne sans connaître toute sa vie. Bien que certains parents se lient d’amitié à l’école, peu de gens savent vraiment la réalité vécue par les autres. De ce fait, il est préférable d’éviter de s’immiscer dans des affaires qui sont loin de nous concerner.

En théorie, tout le monde adhère à cette idée, ou plus précisément, à cette règle sociale. Seulement, la réalité est tout autre et Victoria Triece en a fait les frais. Certes, cette mère de famille pose dans le plus simple appareil. Cependant, force est de souligner qu’elle subvient peut-être aux besoins de ses enfants grâce à cette profession.

Un jugement trop hâtif entraine souvent des conséquences désastreuses comme en atteste la décision radicale de l’établissement à son encontre. En effet, la maman n’a plus le droit de faire du bénévolat à l’école de ses deux enfants. Pourtant, cela fait cinq ans qu’elle s’adonne à cette activité non lucrative. Du coup, elle a exprimé sa colère et sa tristesse sur Twitter.

Victoria Triece Instagram
©instagram/ @victoriasnooks

À lire aussi : Victoria Mehault (Les Marseillais) s'offre une « rénovation totale » pour tout rectifier !

« Je me sens jugée et tellement isolée »

La triste expérience de cette maman n’a rien d’un fait anodin. Sur le réseau social à l’oiseau, la mère de deux enfants de 5 et 10 ans a en effet partagé son calvaire, rapporte le site HITC. Selon les informations relayées, elle a un compte privé sur OnlyFans. Il s’agit d’une plateforme payante pour adultes permet d’envoyer des clichés à des particuliers moyennant une somme d’argent.

Force est de réitérer qu’il s’agit de son choix de profession. Autrement dit, cela ne concerne les autres parents. Cependant, un(e) anonyme s’est tout de même mêlé de ses affaires. Pire encore, ses clichés privés se sont retrouvés en pièces jointes d’un mail envoyé à la direction de l’établissement.

Par conséquent, les responsables ont exclu Victoria Triece de l’école primaire. Dans la foulée, cette dernière a dénoncé la façon particulièrement ignoble dont ses détracteurs s’en sont pris à elle. En effet, ils n’ont pas jugé nécessaire de l’informer au préalable avant de prendre cette initiative. D’ailleurs, cette affaire risquait de lui porter préjudice et c’est malheureusement ce qui s’est passé.

« Personne n’a le droit de juger ce que les autres font dans la vie. Je me sens jugée et tellement isolée (…) J’ai été humiliée, et je ne devrais pas, et personne d’autre ne devrait s’inquiéter de ce que fait un autre parent. J’adore passer du temps avec mes enfants et j’ai une excellente relation avec les autres parents et élèves »

Victoria Triece
©instagram/ @victoriasnooks

Victoria Triece va porter plainte contre l’établissement scolaire

Il s’agit bien évidemment d’une affaire épineuse et après que celle-ci s’est ébruitée chaque parent a le droit de se faire sa propre opinion. De son côté, Victoria Triece s’est sentie considéré comme un rebut de la société. Pourtant, aucun de ses comptes sur les réseaux sociaux ne montre les détails sur sa vie personnelle ou sur sa progéniture.

N’ayant aucun casier judiciaire, la principale incriminée a décidé de porter l’affaire devant la justice. Lors d’une interview accordée au média américain WESH, son avocat a fait part de l’intention de son cliente de poursuivre l’établissement scolaire. Ainsi, elle prévoit de réclamer au moins un million de dollars pour la réparation de son préjudice moral.

L’école primaire de Floride fait marche arrière

Bien que la direction soit restée ferme sur sa position concernant l’accès de Victoria Triece à l’établissement scolaire, les responsables ont décidé de faire un petit geste en sa faveur. A titre d’information, le formulaire d’inscription des bénévoles ne fait aucune mention de la profession.

En ce sens, la direction a sa part de responsabilité dans cette affaire. D’autant plus que l’établissement n’a apparemment pas écouté la version des faits de la maman concernée. Connue sous le pseudonyme victoriasnooks sur toutes les plateformes de médias sociaux, cette dernière a su séparer sa vie de mère de famille de celle de sa profession. Par conséquent, elle sera autorisée à chaperonner des sorties sur le terrain. Cependant, elle ne peut superviser que ses deux enfants.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur