Tranche de vie

Il sauve une femme sur le point d’être agressée en se faisant passer pour son petit ami

Wonder Kings sur Twitter
Le jeune homme a raccompagné la passante jusqu'à son domicile. Crédits : Twitter @WonderKing82.

En février 2020, un internaute a raconté sur Twitter ce qui venait de lui arriver. Alors qu'il marchait dans les rues de New York, une femme l'a enlacé en lui demandant de se faire passer pour son compagnon. Une action qui a permis à cette inconnue de rentrer en sécurité à son domicile.

Dane Weeks, qui habite à New York, a eu l’occasion d‘aider une jeune femme en détresse l’année dernière. Sa réaction a permis à cette passante de rentrer chez elle retrouver son fils de 5 ans, en toute sécurité. Sans son intervention, les choses auraient pu très mal tourner, comme il le raconte dans une série de tweets.

Une passante suivie par trois hommes

En février 2020, Dane s’apprête à rejoindre son compagnon lorsqu‘il est abordé par une passante. La jeune femme qui l’enlace sans le prévenir semble nerveuse et le supplie de se faire passer pour son petit ami. Apeurée, elle lui explique être suivie par trois hommes depuis la gare et ne pas savoir comment faire pour s’en débarrasser.

« Faites comme si vous me connaissiez, trois types me suivent depuis un moment », lui demande-t-elle. L’internaute hésite un court instant, car à New York, « les gens vous piègent très vite », comme il l’explique lui-même. Mais Dane remarque que l’étreinte de la jeune femme est « bien trop réelle » et qu’en effet, « trois hommes la suivent à distance ». Il décide donc de jouer le jeu en se faisant passer pour son petit ami.

Dane Weeks
Dane Weeks a accepté de se faire passer pour le compagnon de la passante suivie. Crédits : Twitter @WonderKing82.

La maman tente de semer les individus, en vain

Dane Weeks marche aux côtés de la jeune femme, tout en surveillant du coin de l’oeil les trois individus. Celle-ci s’excuse longuement pour son comportement, tandis qu’il tente de la rassurer. « Apparemment, les trois hommes la regardaient dans le train », précise-t-il sur Twitter. « Lorsqu’elle est descendue, ces types l’ont suivie sur deux pâtés de maisons ». La passante s’est alors réfugiée dans un magasin pour tenter de les semer.

Mais en ressortant, elle s’est aperçue qu’ils l’attendaient dans la pizzeria à proximité. Elle s’est donc approchée de Dane pour obtenir de l’aide. « Je peux seulement imaginer ce qu’elle a ressenti, parce que cette merde ne m’est jamais arrivée », précise le sauveur du jour, qui souligne : « ce qui est fou, c’est que je marche rarement dans ce quartier ».

Jeune femme qui marche dans la rue
La jeune femme confie à Dane qu’elle doit souvent rentrer tard chez elle. Crédits : image d’illustration.

L’action de Dane saluée sur Twitter

« Je suppose donc que je devais être là à ce moment précis », se félicite le jeune homme, qui s’avère être « conseiller spécialisé sur les abus commis sur les adolescents de 5 à 21 ans ». Dane Weeks a pu raccompagner la passante jusqu’à son domicile, où elle a retrouvé son fils. La jeune maman était vraiment reconnaissante de son aide et lui a expliqué qu’elle devait souvent rentrer chez elle de nuit, car elle travaillait tard. L’internaute lui a alors proposé de la raccompagner lorsqu’elle en ressent le besoin.

« C’est triste que les femmes et les filles doivent vivre dans ce type de peur », a déploré le héros du jour sur Twitter. L’Américain a conclu son récit en expliquant qu’il « allait faire mieux », pour permettre aux femmes de ne plus avoir à « vivre dans cet environnement toxique ».

Son action a été largement saluée sur les réseaux sociaux. « Merci pour ce que vous avez fait », lui répond une internaute qui a « vécu une situation similaire il y a un an ». Heureusement, cette femme explique avoir également bénéficié de l’aide d’un passant, un jeune homme qui a accepté de se tenir à ses côtés.

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer