Food

« Un fiasco, honteux » : Geraldine partage son pire repas dans un restaurant étoilé Michelin (Photos)


Un repas de 27 plats laisse Geraldine DeRuiter sur sa faim dans un restaurant étoilé en Italie. Rien ne ressemblait à un vrai repas selon elle. Une expérience horrible qu'elle a partagée sur son blog.

Tous les chefs (ou presque) rêvent un jour de décrocher au moins une étoile au Michelin. Le précieux guide est aussi une véritable bible pour les gastronomes et les fins gourmets en quête d’une expérience épique au restaurant. Quand on réserve une table dans un établissement étoilé, on s’attend alors à être ébloui.

Geraldine DeRuiter avait aussi beaucoup d’attentes en se rendant au Bros, l’unique restaurant étoilé de Lecce, une ville du Sud de l’Italie. Mais elle ne s’attendait certainement pas à vivre une expérience gastronomique déplorable. « On ne peut pas appeler ça un dîner-théâtre (…) nous dirons que c’était juste du théâtre » a-t-elle relaté sur son blog « The Everywhereist ».

Geraldine et son groupe au restaurant étoilé Bros
© The Everywhereist

27 plats servis et aucun digne d’un vrai repas

Geraldine DeRuiter parcourt le monde avec son mari dont le travail l’amène souvent à se déplacer. En décembre 2021, le couple s’est rendu à Lecce, dans les Pouilles en Italie. Leur journée a déjà commencé de façon hilarante à la découverte d’un ours taillé dans le marbre et qui ne ressemblait pas du tout à un ours. Cette trouvaille a d’ailleurs servi de comparaison à la blogueuse pour qualifier leur repas désastreux au restaurant le soir même.

Le couple, accompagné d’autres personnes, a dîné au restaurant Bros avec plein d’espoir. Première impression, les lieux ne semblaient pas très accueillants, évoquant un bunker souterrain pour Geraldine. Mais c’est au moment de commencer le repas que la soirée est partie en vrille. 27 plats à déguster pendant un peu plus de 4 heures, cela paraît beaucoup, mais c’était sans compter les portions minuscules servies.

« Il n’y avait rien de proche d’un vrai repas »

selon Geraldine.

Pour elle, c’est comme si les initiateurs du concept avaient tenté de recréer quelque chose qu’ils auraient lu sur la restauration sans savoir de quoi il s’agit exactement.

Un repas froid et des portions au format XS

Au restaurant, étoilé qui plus est, on s’attend également à manger chaud. Ce n’était pourtant pas le cas pour ce groupe de personnes. Presque tous les plats servis étaient froids. Au-delà du problème de température, les saveurs n’étaient pas non plus au rendez-vous. « Tout avait un goût de poisson, même les plats sans poisson » d’après les propos de Geraldine.

Certains plats restaient à peine dans le registre du comestible, mais sans plus. Les photos prises par Geraldine sont très éloquentes et risquent de choquer certains.

1. Un plat pour deux au Bros

Un plat pour deux
© The Everywhereist

2. Une tranche de pain aux huîtres avec de la mousse

Pain aux huitres et mousse au restaurant étoilé Bros
© The Everywhereist

3. Six nouilles dans une grande assiette, accompagnées d’une tranche de pain

Nouilles et tranche de pain
© The Everywhereist

4. Rand, le mari de Geraldine doute de la comestibilité de ce plat

© The Everywhereist

5. Une cuillère à soupe de crabe parmi les plats de résistance

Une cuillérée de crabe
© The Everywhereist

6. Une cuillère à café de glace aux olives

Glace aux olives
© The Everywhereist

7. Une mousse d’agrumes servie dans la bouche du chef façonnée dans du plâtre, à lécher littéralement, car il n’y a pas de couverts

Mousse d'agrumes au restaurant étoilé Bros
© The Everywhereist

8. Des gouttes de gelée infusées avec des molécules de viande sur un lit de sauce

Gouttes de gelée avec sauce
© The Everywhereist

9. Une orange qui n’est pas censée être mangée (puis que le serveur a emporté)

Tranches d'orange
© The Everywhereist

10. De la guimauve aromatisée à la seiche

Guimauve à la seiche - restaurant étoilé Bros
© The Everywhereist

Un restaurant étoilé où le respect du client est discutable

Geraldine et son groupe éprouvaient déjà un sentiment particulier à la vue de la mousse d’agrumes servie dans les lèvres du chef qui ont été reproduites dans du plâtre. « Une sorte de soumission psychologique étrange » selon elle.

Et le reste de la soirée n’allait pas s’arranger puisque ces clients étaient loin d’être traités correctement. Le temps d’attente entre les plats étant long, l’un d’eux voulait sortir pour fumer, mais s’est vu obligé de se rasseoir.

Un autre ayant plusieurs allergies alimentaires a été privé de repas pendant trois plats consécutifs. Apparemment, l’équipe du restaurant était incapable de proposer des alternatives pour s’adapter à la situation. Ironie du sort, le mari de Geraldine qui est lui aussi allergique a pourtant eu des plats contenant des ingrédients qu’il ne pouvait pas du tout manger.

La soirée s’achève sur une facture exorbitante

Après de longues heures sans l’ombre d’un vrai dîner, le petit groupe a été conduit dans le laboratoire du restaurant étoilé. Encore une fois, rien d’éblouissant, mais un chef qui leur sert des lamelles de faux fromage, toujours aussi minuscules que les plats précédemment servis. Tout cela dans une ambiance vraiment drôle, avec une vidéo du personnel de cuisine en pleine séance de sport diffusée sur grand écran.

Cette expérience qui restera à jamais gravée dans les mémoires s’est achevée sur une note très salée. Le coût du repas est estimé entre 130 et 200 euros par personne. Lorsque le groupe a enfin pu quitter le restaurant, il était déjà très tard pour trouver un autre lieu où réellement manger. Tous sont donc rentrés le ventre vide finalement, mais avec un cadeau pour le moins original : des ballons estampillés du nom du restaurant.

La sortie au restaurant de Geraldine DeRuiter, son mari Rand et leurs amis nous font penser davantage à une émission du type « Cauchemar en cuisine » que Top Chef. Un véritable gaspillage d’argent selon Geraldine et un restaurant qu’elle ne recommanderait à personne. Comme quoi, un restaurant étoilé au Michelin n’est pas forcément synonyme de qualité. Ce dont on ne se doute pas, c’est que le Bros a déjà été élu « meilleur restaurant contemporain d’Italie » en 2019.

Signaler une erreur