Famille

3 bébés noirs naissent de parents blancs : quand le papa regarde de plus près, il éclate en sanglots


Le racisme est encore d’actualité en 2022. Ce couple a décidé de casser tous les codes en ayant des bébés noirs. Découvrez leur histoire.

Beaucoup pense que les enfants sont les premières richesses. C’est d’autant plus vrai si ces derniers sont voulus. Toujours est-il que beaucoup de couples dans le monde n’arrivent pas à avoir de bébés malgré leurs tentatives. Si le couple est résolu, il y a toujours l’adoption. C’est justement ce qu’ont fait Aaron et Rachel Halbert.

À lire aussi : Elle laisse sa fille avec son papa le temps d'une sieste, elle éclate en sanglots au réveil

Adopté des bébés de couleur ?

Malgré les luttes des militants partout dans le monde, on n’en a pas encore fini avec le racisme – tout comme le sexisme. Pour rappel, cet acte consiste à hiérarchiser des personnes ou des groupes selon leurs origines ou leur couleur de peau.

Il est par exemple inconcevable pour certains de fréquenter quelqu’un qui ne partage pas leur culture ou leur religion. Ce n’est pas le cas de ce couple dont l’histoire a été relayée dans le média Daily Mail. En effet, Aaron et Rachel Halbert sont blancs, mais ils veulent adopter des enfants de couleur.

Ce qui est assez rare pour être souligné. Il faut savoir que selon Aaron et Rachel, les bébés blancs ont plus de chances d’être adoptés que les bébés de couleurs. Quitte à recourir à l’adoption, le couple voulait donner la chance à ces derniers.

Notons que les amoureux ont des problèmes de fertilité. Pour réaliser leur rêve de devenir parents, Aaron et Rachel se tournent vers la science. En fait, le processus d’adoption qu’ils ont choisi se fera par accueil d’embryon.

Bébés
© Facebook

Accueil d’embryon : qu’est-ce que c’est ?

Avec l’avancée de la technologie, même les couples infertiles peuvent avoir des bébés. Parmi ces procédés, il y a l’accueil d’embryon. Pour ce faire, des couples fertiles donnent des embryons à des couples stériles pour que ces derniers aient des enfants.

En France, cette pratique est légale, mais elle est réglementée :

  • Le deux parties du couple receveur doit signer un consentement prouvant leur volontariat
  • Le couple donneur et le couple receveur ne doivent pas faire connaissance
  • Le don d’embryon ne doit avoir aucune contrepartie financière

Ils ont eu 3 bébés noirs

Nous sommes en 2017. Deux jeunes gens désirant enfanter plus que tout au monde ont choisi l’accueil d’embryons. Pour ce faire, ils ont opté pour deux embryons afro-américains. Ces derniers étaient congelés depuis plus de 15 ans. S’ils voulaient des bébés noirs, c’est parce qu’ils adorent le mélange, les différences.

En tout cas, ils peuvent remercier le National Embryo Donation Center. Il s’agit de la banque d’embryons qui leur a permis d’avoir les deux embryons afro-américains. Quoi qu’il en soit, l’implantation s’est très bien déroulée. C’est ainsi que des jumeaux ont ont commencé à grandir dans le ventre de la jeune femme.

Du moins jusqu’à ce que la nouvelle tombe. Le médecin fait une grande découverte : l’un des embryons s’est divisé. Cela veut dire que Rachel attend désormais 3 bébés au lieu de 2 ! Ce qui est une agréable surprise pour les deux parents qui adorent les enfants.

Quelques mois plus tard, les bébés naissent et Aaron et Rachel Halbert sont aux anges. Il y a de quoi, car leur souhait le plus cher s’est réalisé. C’est ainsi alors que 3 bébés noirs sont nés de parents blancs.

« La beauté d’une famille multiethnique réside dans le fait que ce sont les différences qui nous rendent plus riches et davantage complets. Cela vous pousse à penser différemment à votre façon de voir les choses, de parler, d’agir et de vivre », explique le papa, en sanglots, auprès de Daily Mail.

Bébés
© Facebook

Si certains envient cette famille, d’autres les attaquent avec des propos racistes. Toutefois, Aaron et Rachel ne se découragent pas ! Par ailleurs, leur histoire pourrait inspirer certaines personnes à changer de mentalité sur la couleur de peau.

Signaler une erreur