fbpx
Télé

Affaire conclue : un acheteur s’emporte et détruit tout, l’émission stoppée

Affaire Conclue
© France 2

Lors d’un épisode de l’émission « Affaire Conclue », les acheteurs ont fait une bourde et ont failli détruire un objet de valeur.

Dans « Affaire Conclue », les experts doivent manipuler les objets qu’ils évaluent pour les vendeurs. Mais parfois, leur manque de précaution entraîne des catastrophes. Cela s’est déjà produit à maintes reprises. Découvrez ces moments où les acheteurs ont failli créer une catastrophe dans l’émission.

« Affaire Conclue » : un objet cassé

Depuis qu’« Affaire Conclue » est à l’antenne, Sophie Davant s’appuie sur une bande d’experts dont le rôle est de juger la valeur des trésors apportés par les vendeurs. Ils doivent ensuite faire monter les enchères pour que les propriétaires repartent avec plus que ce qu’ils espéraient pour leurs objets.

Mais parfois, tout ne se passe pas comme prévu pendant le tournage. Les fidèles de l’émission ont d’ailleurs pu assister à quelques mésaventures. Ils ont été, par exemple, témoins d’une bourde de Damien Tison lors d’une vente.

En effet, dans un épisode de l’émission « Affaire Conclue », Philippe, un habitué du programme, a tenté de faire une belle affaire avec sa chaise. L’enchère a bien démarré. Seulement voilà, Damien Tison a cassé une partie de sa décoration. « En voilà un qui va acheter la chaise. On est à 600… », s’est amusé Julien Cohen.

Alexandra Morel a alors déclaré :

« Maintenant que tu l’as pétée, j’en veux plus. »

Damien Tison, gêné, a alors tenté de l’inciter à miser en lui offrant de restaurer la partie abîmée de l’œuvre et de ne pas pénaliser le vendeur.

« Non vraiment, vous m’avez déprimée là », a-t-elle répondu.

Malgré la générosité de l’acheteur, qui a cédé l’objet pour 220 euros au Sarthois, Julien Cohen n’a pas résisté à l’envie de provoquer une montée d’enchères, espérant aider ou nuire à son complice. Mal à l’aise, Damien Tison a été contraint d’acheter la chaise. Après une bataille, c’est à 290 euros qu’il l’a finalement obtenue.

« Affaire Conclue » : grosse frayeur dans l’émission

Ce n’est pas la première fois que ce genre de drame arrive dans « Affaire Conclue ». Il y a quelques mois, Damien Tison a fait une gaffe mémorable en endommageant une voiture miniature qu’il tenait entre ses mains. Les téléspectateurs n’ont pas oublié ce moment de maladresse.

En février 2023, les acheteurs ont également fait une bourde en abimant des fauteuils. Que s’est-il passé exactement ? Pour rappel, Sylvain, un passionné de commerce, a tenté de séduire avec ses fauteuils en cuir au design légendaire.

Enora Alix a estimé à 1 200 euros ce mobilier au design « exceptionnel ». Le vendeur, muni de son ticket, a rejoint la salle d’enchères. Là, les experts ont jeté leur dévolu sur les objets.

Sans crainte ni retenue, Clément Anger et Anne-Catherine Verwaerde ont décidé de les tester.

« Est-ce que c’est confortable ? », a demandé Clément Anger.

Sans perdre une seconde, l’antiquaire s’est installé dans l’un des sièges, attirant aussitôt l’attention de Caroline Margeridon.

« Ah, j’ai entendu crac ! Ouh là… », a affirmé l’acheteuse de l’émission « Affaire Conclue ».

« Il y a un petit ours qui est passé par là »

Heureusement, aucun dommage n’est à signaler.

« Non, c’est les ressorts… », a avoué Clément Anger.

Anne-Catherine Verwaerde a remarqué que le cuir portait des « petites rayures sur le cuir ».

« Ah oui, il y a un petit ours qui est passé par là… », a lancé Caroline Margeridon, l’emblématique acheteuse de l’émission « Affaire Conclue ».

Loin d’être découragés par les rayures sur ces objets, les acheteurs d’« Affaire Conclue » se sont engagés dans une lutte sans merci pour s’approprier ces fauteuils. Triomphant de cette rivalité des enchères, Damien Tison a décroché un joli pactole avec une proposition à 3 000 euros.

Au sujet de l'auteur : Lenanto Edmonston

Être rédacteur n'est pas qu'une profession, mais une réelle passion. C'est dans un style simple et sympathique que je vous informe sur l'actualité et bien d'autres thématiques...

Suivez-nous sur Google News Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.