Animaux

Un couple vietnamien a empoisonné des chiens et des chats pour vendre leurs viandes


La viande de chien est un met traditionnel très populaire dans certains pays d’Asie. Ce couple vietnamien a trouvé une technique infaillible pour approvisionner leurs commerces.

Au Vietnam, la consommation de viande de chien est encore très courante. Les autorités locales ont sommé les habitants de ne plus en manger afin de préserver l’image du pays. Pourtant, le trafic continue. Dernièrement, les forces de l’ordre ont arrêté un couple qui avait empoisonné des dizaines de chiens et de chats pour leur viande.

Le cyanure, un poison très efficace

Les faits se sont produits dans un petit village situé à 200 kilomètres au sud de Hanoï, la capitale du Vietnam. Les habitants ont averti la police quand ils ont remarqué plusieurs cadavres de chiens et de chats dans les rues. Les agents ont interpellé le couple en flagrant délit, ils étaient en train de mettre leurs proies dans des sacs.

Selon les médias locaux, ils ont utilisé du cyanure pour tuer leur victime. Par ailleurs, les policiers ont trouvé du matériel de dépeçage à leur domicile. Durant leur interrogation, le couple a avoué leur crime. Ils ont déjà empoissonné plusieurs animaux domestiques dans plusieurs villages.

La viande de chien reste très prisée au Vietnam

Comme en Chine, la viande de chien est un plat traditionnel au Vietnam. Rôti, bouilli ou cuit à la vapeur, ce met populaire est encore vendu dans plusieurs marchés du pays, notamment à Hanoï.

Cependant, en 2018, le gouvernement a demandé à la population de cesser cette pratique afin de limiter la propagation de la rage et d’autres maladies. Cette année, trois personnes ont perdu la vie et deux autres étaient infectées. Heureusement, elles ont pu s’en sortir.

Les autorités comptent aussi sur le tourisme pour développer le pays. Très sensibles lorsqu’il s’agit de cruauté envers les animaux, les visiteurs pourraient boycotter le Vietnam et se tourner vers d’autres destinations.

Néanmoins, le commerce reste florissant, surtout dans les zones rurales et certains quartiers de la capitale.

À lire aussi :

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur