Animaux

Excréments, gale,… 230 animaux sauvés dans une « maison de l’horreur »


Ce jeudi 24 juin à Renaix (Belgique), plusieurs associations de défense des animaux sont intervenues dans une maison pour saisir près de 230 animaux. Tous vivaient dans des conditions déplorables. Ces espèces évoluaient les unes sur les autres, au milieu des déjections.

On parle de :

La petite maison située à une trentaine de kilomètres de la frontière française renfermait 62 poules, plus de 40 lapins, 21 cobayes, 14 rats, 11 chats, 5 hamsters, 3 chiens, 3 canards et des dizaines d’oiseaux parmi lesquels 53 perruches. Toutes ces espèces ont été découvertes suite à une plainte de riverains, qui a poussé les autorités à intervenir avec les associations de défense des animaux.

À lire aussi : Maison de l'horreur: un enfant retrouvé « en cage » dans le salon, entouré de 700 animaux et de cafards

Les espèces sauvées évoluaient au milieu des excréments

Dans cette maison de l’horreur, les animaux sauvés étaient pour certains enfermés dans le grenier, la cave et même la voiture, précise RTL Belgique. Les poules déambulaient dans le débarras du jardin, en partie sur les cages des rats, des cobayes, des lapins et des oiseaux. L’endroit, visiblement à l’abandon depuis quelque temps, était recouvert de déjections et dégageait une odeur insoutenable. Seuls les canards évoluaient sur l’ensemble du terrain, tandis que le reste des animaux était enfermé dans la petite maison, avec les chiens et les chats.

les animaux sauvés
Crédit : Animaux en Péril – RTL Belgique.

À l’intérieur de l’habitation, les associations Animaux en Péril, Vzw The Lucky Stars, Help Animals, Bunny Tails et Rambi ont découvert des dizaines de cages. Celles-ci renfermaient des rongeurs, des oiseaux et des chatons. Les lapins vivaient « un supplice », rapportent les associations de défense des animaux. En effet, les propriétaires possédaient des Lapins Papillon ou des Géants des Flandres. Ces grandes espèces qui ont besoin de « courir ou de creuser la terre » étaient enfermés dans « de petites cages ».

les animaux sauvés par les associations de défense des animaux
Crédit : Animaux en Péril – RTL Belgique.
cages sales d'animaux sauvés
Crédit : Animaux en Péril – RTL Belgique.

Les associations de défense des animaux solidaires

Les associations de défense des animaux ont retrouvé des espèces dans un état de santé inquiétant. Détenues dans des conditions d’hygiène déplorables, elles évoluaient au milieu des déjections et des urines. Les propriétaires n’ont vraisemblablement assuré aucun soin. Résultat, beaucoup d’animaux présentent des signes de cachexie (fatigue ou amaigrissement dus à une sous-alimentation ou une maladie grave). Les lapins sont notamment atteints de gale des oreilles ou contaminés par des parasites.

l'oreille infestée d'un lapin
Crédit : Animaux en Péril – RTL Belgique.

Les propriétaires ont tenté d’éviter la saisie des cages en déposant le matin même des copeaux propres. En réalité, celles-ci n’ont jamais été entretenues. Les équipes épaulées par des soigneurs professionnels ont porté assistance à ces animaux, qui vont maintenant être examinés par des vétérinaires. Parmi les poules qui vivaient entassées dans le noir, l’une d’entre elle présentait des plaies infectées. Les professionnels ont dû prendre la décision d’écourter sa vie.

une poule enfermée
Crédit : Animaux en Péril – RTL Belgique.

Cette opération de sauvetage d’animaux a pu être menée grâce à la coopération des associations. L’association Vzw The Lucky Stars a pu compter sur l’aide de ses confrères pour prendre en charge toutes ces espèces. Les animaux sauvés vont être accueillis dans des refuges, dont ceux gérés par Tabula Rasa et Silence Animal. Les propriétaires qui font l’objet d’un procès-verbal pour infraction au bien-être animal doivent être entendus par la police ce vendredi 25 juin. L’association Animaux en Péril s’est portée partie civile.

les animaux sauvés par les associations
Crédit : Animaux en Péril – RTL Belgique.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur