Actualités

TPMP : Cyril Hanouna révèle l’identité de la nouvelle chroniqueuse à la sauce « Mask Singer »


Cyril Hanouna a mis les petits plats dans les grands pour la première émission de TPMP en 2020. Il a présenté sa nouvelle recrue aux téléspectateurs : une star de télé-réalité. Les chroniqueurs ont bien accueilli la nouvelle, ce n’est pas le cas des internautes.

Les fans de « Touche Pas à Mon poste » ne s’attendaient pas du tout à une telle surprise. Le 6 janvier, lors de la première émission de cette année, Cyril Hanouna a présenté aux téléspectateurs sa nouvelle recrue à la sauce « Mask Singer ». Les chroniqueurs ont essayé de deviner leur collègue caché sous l’énorme costume de hibou.

Une star de télé-réalité dans TPMP

Les deux semaines de vacances ont requinqué Cyril Hanouna. Il a relevé un défi de taille, présenter sa nouvelle chroniqueuse d’une façon originale. L’animateur a copié Mask Singer, l’émission phare du moment.

Aucun indice n’a filtré sur l’identité du futur membre de la bande. Les autres chroniqueurs ont donné leur langue au chat, ils n’ont pas réussi à identifier leur nouvelle collaboratrice. Le maitre des lieux a attendu la fin du talk-show pour inviter les deux jeunes hommes masqués à retirer le masque. Tout le monde a retenu son souffle : Ayem Nour, l’ancienne candidate de télé-réalité Secret Story, est l’heureuse élue !

Ayem Nour en larme lors de l’émission TPMP. Capture d’écran

On a immédiatement constaté que les autres membres du groupe ont approuvé le choix de Cyril Hanouna.

Ayem Nour ne fait pas l’unanimité

Si l’arrivée d’Ayem Nour dans l’émission a réjoui l’équipe de TPMP, ce n’est pas le cas des fans. Certains ont publié des critiques virulentes sur twitter : « Ayem ? Une racaille de plus dans TPMP…Tu disjonctes Cyril ou tu dérailles en 2020 ? »,  « Tu cherches à détruire TPMP avec Ayem ? ».

La nouvelle chroniqueuse a réagi calmement : « J’ai lu des choses sur Twitter qui sont à l’opposé de choses que j’ai pu lire sur Instagram. Sur Instagram, j’ai lu plein de beaux messages. »

Elle est consciente de sa situation : « Je comprends qu’on puisse avoir des a priori sur moi, je n’ai aucun souci là-dessus, c’est normal… ».

Sa conclusion est claire : « Laissez-moi faire mes preuves et après on jugera ».

Signaler une erreur