Actualités

Des touristes français ont trouvé le moyen de se rendre en Espagne pendant le confinement


Des touristes français sont venus passer le week-end de Pâques à Rosas malgré la fermeture des frontières. Les habitants de la ville étaient en colère.

Rosas est connue pour sa station balnéaire. Même si les frontières sont fermées, des touristes français ont trouvé le moyen de s’y rendre afin de profiter du week-end pascal. Les autorités n’ont pas toléré cette attitude, elles ont arrêté plusieurs familles. En plus de rentrer en France, chaque ménage a aussi payé une amende de 600 euros.

À lire aussi : Les touristes n’en croient pas leurs yeux en Espagne au moment de payer l’addition.

Les touristes auraient emprunté des itinéraires alternatifs

Les Français sont confinés depuis le 17 mars dernier.  Ils ont besoin d’une autorisation spéciale pour se déplacer. Apparemment, ces familles ont trouvé le moyen de contourner cette mesure. Elles ont également trouvé les moyens de passer la frontière franco-espagnole. Plusieurs municipalités de Catalogne ont rapporté l’existence de touristes français.

Montse Mindan, la maire de Rosas, ignore comment ces personnes sont arrivées dans sa ville. Elle explique la situation : « Des habitants nous ont signalé des appartements où, tout à coup, il y avait du monde et des caissiers de supermarché ont vu des clients qui sont généralement là l’été. »  

Les habitants sont furieux

Le tourisme alimente les caisses de la ville, mais le contexte est différent. Les habitants craignent que l’arrivée de touristes aggrave la pandémie. Anne travaille dans l’hôtellerie, elle est maintenant en chômage technique.

Cependant, elle ne mâche pas ses mots : « Nous sommes très en colère, car nous respectons tous la quarantaine et avec ces gens qui viennent de l’étranger, on va devoir rester plus longtemps chez nous. »

Face à cette situation, une habitante a déposé une plainte. Les autorités ont simplement renvoyé les touristes au lieu de les emmener devant un tribunal.

Le nombre des cas confirmés dépasse les 172.000 en Espagne. Certes les nouveaux cas diminuent régulièrement, mais les 18.000 décès incitent à la prudence. Respecter la mesure de confinement est alors nécessaire.    

En France, le confinement est prolongé jusqu’au 11 mai prochain.

Signaler une erreur