Société

Elia, 18 ans, survit au coronavirus après trois semaines de coma et des symptômes inédits


L’équipe de l’hôpital de la Citadelle a poussé un ouf de soulagement. Elia, une jeune fille de 18 ans, est sorti du coma après 3 semaines de combat acharné. Elle parvient maintenant à respirer seule.

À lire aussi : Covid-19 : Elia, 18 ans, a été amputée de la jambe suite au virus : un « détail a bouleversé ma vie »

Elia présentait des symptômes inédits

L’ado figure parmi les premières personnes atteintes du Covid-19 en Belgique. Au début du confinement, c’est-à-dire le 18 mars, sa mère lui a rappelé que le virus pourrait aussi toucher les plus jeunes. Néanmoins, elle ne s’est pas inquiétée quand sa fille lui avait dit qu’elle avait mal à l’estomac.  

La maman a détaillé la situation au magazine Belge Sudpresse : « J’ai pensé à une indigestion. Elle n’avait aucun symptôme du Covid-19. Elle ne toussait pas. Et elle n’avait pas de fièvre. Au contraire, elle avait très froid… »

Au vu de ces signes, les médecins l’ont admise en urgence cardiaque. Finalement, un test a confirmé que la jeune fille était contaminée par le Covid-19.

Une machine a remplacé son cœur et ses poumons

Le cas d’Elia est unique. Apparemment, le virus a envahi son cœur avant ses poumons. La jeune fille avait ainsi développé une myocardite sévère. Pour la soigner, les médecins ont utilisé une technique de pointe : l’Oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO).

Pendant 13 jours, l’ado était branchée à une machine qui remplaçait son cœur et ses poumons. Le sang passait par ce dispositif avant de rejoindre les autres parties de son corps. Cette approche mobilise beaucoup de personnes.

Selon le Dr Guy-Loup Dulière : « il faut des infirmiers spécialisés dans la circulation extra-corporelle, des chirurgiens pour insérer les canules, les tuyaux  de drainage et de réinjection ainsi que des médecins intensivistes pour s’occuper du patient sur le long cours. »

Elia vaincra la maladie

On peut dire que la jeune fille est une miraculée. Elle s’est réveillée après trois semaines de coma. Pendant ce temps, plus de 5000 personnes ont perdu la vie en Belgique. Maintenant, sa mère affiche son optimisme : « on a tous les jours des petites victoires qui font qu’elle avance bien et qu’elle va s’en sortir. »

Source : sudinfo.be

Signaler une erreur