Santé

Télétravail : voici ce à quoi nous pourrions ressembler dans 20 ans

Le corps d'un télétravailleur d'ici 20 ans
Les mauvaises postures et habitudes néfastes pourraient, à terme, modifier le corps d'un télétravailleur. Crédits : Fellowes.
1 Partage

Le télétravail est plébiscité par de nombreuses entreprises, d'autant plus depuis le début de la crise sanitaire. Pourtant, l'impact physique de ce mode de travail ne serait pas sans conséquence, comme l'explique la société Fellowes, spécialiste du matériel de bureau. En consultant plusieurs experts, l'entreprise a réalisé une projection de ce à quoi le corps d'un télétravail pourrait ressembler dans une vingtaine d'années.

L’actuelle crise sanitaire a contribué à sa démocratisation : le télétravail. Désormais, travailler depuis son domicile est devenu habituel pour de nombreux salariés qui se conforment aux consignes sanitaires gouvernementales. Qu’il s’agisse de quelques jours ou bien de 5 jours par semaine, les travailleurs sont donc amenés à effectuer moins de déplacements.

1 télétravailleur sur 2 n’a pas de poste de travail adapté

Finis les transports en commun, la voiture, le vélo ou la marche. Même les petits déplacements à pieds consistant à relier la place de parking au bureau sont nettement moins pratiqués. Résultat : nous devenons plus sédentaires, ce qui n’est pas sans conséquence sur notre corps.

D’autant plus qu’à la maison, peu de salariés possèdent un vrai poste de travail adapté. La société Fellowes, spécialisée dans le matériel de bureau ergonomique, a mené une enquête révélatrice. Selon l’entreprise, la moitié des télétravailleurs n’ont pas de bureau dédié et adapté à leur activité. Ainsi, 4 % travaillent à même le sol, 4 % depuis leur lit et 12 % sur leur canapé.

Un télétravailleur
12 % des télétravailleurs travaillent sur leur canapé. Image d’illustration.

Des conditions de travail qui entraînent l’adoption de mauvaises postures. A la longue, notre corps pourrait se modifier, comme l’explique Fellowes qui fournit plusieurs photos et une vidéo explicative.

Yeux rouges, articulations gonflées, eczéma… Voici Emma, votre collègue du futur

Pour réaliser Emma, qui est la représentation même de ce à quoi le corps d’un télétravailleur pourrait ressembler dans 20 ans, l’entreprise Fellowes a fait appel à des spécialistes. Un futurologue comportemental ainsi qu’un panel d’experts ont représenté les impacts du télétravail et de ses mauvaises habitudes sur notre corps.

Emma, télétravailleur du futur
Le télétravailleur du futur pourrait avoir le dos définitivement courbé. Crédits : Fellowes.

Ainsi, si rien n’est fait pour changer nos habitudes, prévient Fellowes sur YouTube, les télétravailleurs auront le dos courbé de manière permanente. Une déformation due aux heures passées sans être assis correctement.

Emma, télétravailleur du futur
Des varices dues à la sédentarité pourraient se développer. Crédits : Fellowes.

Mais ce n’est pas tout. D’ici 2040, Les télétravailleurs auront également des varices en raison de leur travail sédentaire qui entraîne une mauvaise circulation.

Emma, télétravailleur du futur
Les yeux pourraient devenir secs et rouges à cause des écrans d’ordinateur. Crédits : Fellowes.

Ils auront des yeux rouges à cause des heures de travail devant l’écran d’ordinateur, mais aussi les poignets gonflés en raison des mouvements répétitifs, comme taper à l’ordinateur.

Emma, télétravailleur du futur
Le stress causé par l’isolement au télétravail ainsi que l’air asséché par les ordinateurs pourraient entraîner de l’eczéma. Crédits : Fellowes.

Leur peau sera rougie et desséchée par la chaleur des ordinateurs et ils auront de l’eczéma lié au stress, lequel peut-être majoré par l’isolement qu’entraîne le télétravail.

Que faire pour préserver sa santé physique et mentale en télétravail ?

Heureusement, quelques conseils pratiques permettent de contrecarrer les effets négatifs du télétravail. Outre le fait d’aménager un poste de travail adapté, vous pouvez par exemple vous octroyer des pauses pour vous lever de votre chaise. Ces pauses courtes, mais actives, doivent vous permettre d’alterner vos postures. Autre idée à mettre en place : organiser votre journée en respectant des horaires fixes – et une vraie pause déjeuner ! – et marcher au moins une demi-heure par jour !

Signaler une erreur

.

1 Partage

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer