Témoignages

Il refuse de céder sa place à une femme enceinte dans un bus et se justifie sur Internet


Les femmes enceintes comme les personnes âgées ou handicapées doivent profiter des places prioritaires dans les transports en commun. Ce n'est visiblement pas l'opinion d'un homme, qui explique pourquoi.

À lire aussi : Deux lesbiennes violemment agressées dans un bus pour avoir refusé de s'embrasser

Etre enceinte peut s’avérer épuisant, surtout durant les derniers mois de gestation. Rester debout dans les transports en commun peut alors être extrêmement fatigant. Au moindre coup de frein, un coup sur le ventre peut avoir des conséquences, c’est pourquoi les passagers laissent leurs places aux femmes enceintes.

Il ne cède pas sa place dans le bus à une femme lourdement enceinte

Idem pour les personnes âgées ou handicapées, qui bénéficient en priorité de places réservées dans les bus, les tramways et les métros. Si une majorité de personnes respectent ces consignes et cèdent leurs places, un homme a refusé de le faire. Il a tenu à justifier sa décision sur le forum Reddit, en expliquant qu’il n’avait pas laissé s’assoir à sa place une « femme lourdement enceinte ». Pourquoi ?

L’homme explique pourquoi il ne laisse pas sa place

Tout simplement parce que lui aussi se sentait très fatigué après sa journée de travail. L’internaute a souligné qu’avec la crise sanitaire actuelle, les places assises dans les bus étaient limitées, puisqu’il fallait respecter une distance de sécurité. L’homme, qui assure travailler une dizaine d’heures par jour, se dit épuisé. Durant ses horaires, il doit rester debout et ses pieds lui font mal. Ce travail, qu’il explique conserver uniquement parce que la paie est bonne, le fatigue donc beaucoup.

Est-ce une raison pour ne pas céder sa place à une femme enceinte ? Peut-être rentre-t-elle aussi du travail et est-elle très fatiguée ? Visiblement, l’internaute ne s’est pas posé ces questions, lui qui précise devoir marcher 15 à 20 mn après son trajet en bus. Ces minutes passées en transport en commun sont donc, d’après son récit, les seules où il peut enfin reposer ses jambes.

Femme enceinte dans un bus
La femme enceinte a dû rester debout dans le bus. Image d’illustration.

La femme enceinte se met à pleurer

C’est pourquoi en apercevant une femme enceinte, l’internaute a mis ses écouteurs sur les oreilles et fait semblant de ne pas la voir. Mais la passagère s’est avancée vers lui pour lui demander de se lever. Malgré sa demande, le passager n’a pas voulu lui laisser son siège en expliquant qu’il avait eu une longue journée. La femme enceinte s’est mise à pleurer en soulignant qu’elle était célibataire et que sa grossesse la fatiguait beaucoup.

Là encore, les paroles de la passagère désespérée n’ont pas convaincu l’homme, qui ne s’est pas levé. Non content de ne pas céder sa place, l’internaute a fait remarquer à cette femme que garder son bébé était un choix personnel et qu’elle ne devait pas le faire supporter aux autres. Pire : l’homme lui a fait remarquer que les avortements étaient gratuits en France et qu’elle n’avait donc aucune excuse pour obtenir sa place.

Les autres passagers du bus réagissent

Bien évidemment, les autres passagers du bus étaient scandalisés et un vieil homme s’est même levé pour offrir sa place à la femme enceinte. A ce moment précis, raconte l’internaute, le chauffeur du bus a freiné et l’homme et la femme sont tombés au sol. Tous deux se sont mis à insulter le passager sans scrupules, resté confortablement assis sur son siège. Là encore, ce dernier les a ignorés.

Une fois rentré chez lui, il a raconté l’histoire à sa soeur qui elle aussi a eu réaction outrée. D’après l’internaute, celle-ci est allée se plaindre à leurs parents. Toute la famille était furieuse des agissements du jeune homme. Malgré les réactions indignées des passagers et de ses proches, l’internaute n’en démord pas : il ne voit pas pourquoi il devrait céder sa place. Sur le forum Reddit, les réactions sont mitigées, même si une majorité d’internautes se disent scandalisés. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur