Santé

Les effets réels du chewing-gum sur la santé


Petits ou grands, nous sommes nombreux à être accro aux chewing-gum. Mais est-on toujours bien conscients de ses effets sur notre santé ? Permet-il vraiment de lutter contre les caries et d'être plus concentré au travail ? Et si nous l'avalons, que risque t'on ? On fait le point.

On parle de :

Quelle que soit l’heure, nous dégainons notre paquet de chewing-gum et sans trop nous poser de questions, nous en mastiquons un avec plaisir. Hollywood chewing-gum, Freedent, Airwaves, Eclipse… Les marques rivalisent de saveurs et de textures pour nous séduire. Mais sait-on réellement les effets de cette friandise sur notre corps ? Certes, nous ne l’avalons pas ; néanmoins, mâcher un chewing-gum a bel et bien des conséquences sur notre organisme.

À lire aussi : Un chewing-gum au canna pour apaiser les douleurs de la fibromyalgie

Mâcher un chewing-gum permet-il vraiment d’augmenter sa concentration ?

Premier fait souvent énoncé : mastiquer un chewing-gum permettrait de rester performant au travail. Est-ce vrai ? En 2014, des chercheurs irlandais ont mené l’expérience, rapporte Passeportsante.net. 126 personnes en poste dans une université ont été approchées. Durant une journée, le moitié de ce groupe a mâché 10 chewing-gum par jour, l’autre rien.

Au début et en fin de journée, la fatigue des participants a été évaluée à l’aide d’un questionnaire. Résultat ? Les personnes ayant mastiqué des chewing-gum tout au long de la journée se sont senties moins stressées et moins fatiguées. Elles rapportent également avoir été plus concentrées.

Mâcher un chewing gum au travail
Mâcher un chewing-gum au travail permettrait de rester plus concentré. Image d’illustration.

Les chercheurs ne sont toutefois pas encore parvenus à expliquer en détails les causes de ce phénomène. Mais il semblerait bien que mâcher des chewing-gum au travail permette d’être plus vigilant et moins nerveux. Un bon moyen d’éviter de boire trop de café !

A noter toutefois qu’une autre étude galloise démontre a contrario que la mastication d’un chewing-gum favoriserait la déconcentration… Il convient donc de faire le test par vous-même : vous sentez-vous plus concentré en en mâchant ou non ?

Que se passe-t-il lorsque nous avalons notre chewing-gum ?

Autre question : avaler son chewing-gum est-il risqué ? Dès notre enfance, on nous met en garde : « attention à ne pas l’avaler ! » Concrètement, est-ce grave ? Non, comme l’explique au Scientific American le Dr David Milov, gastro-entérologue pédiatrique. Avaler un chewing-gum ne fera rien à votre organisme, vous mettrez juste plus de temps à l’évacuer par les selles, explique le spécialiste. Celui-ci finira par être dirigé vers la sortie grâce aux contractions des muscles de votre tube digestif. Il en ressortira d’ailleurs quasiment intact !

Mâcher un chewing gum
Avaler un chewing-gum n’est pas grave… à petites doses ! Image d’illustration.

Attention toutefois : avaler son chewing-gum ne doit pas devenir une habitude ! En 1998, le cas d’un petit garçon de 4 ans et demi était rapporté par le Dr Milov et ses collègues. L’enfant avait pour habitude d’avaler ses chewing-gum depuis deux ans. Résultat : il avait développé une importante constipation, car les chewing-gum avaient petit à petit bouché son rectum en formant une masse compacte appelée fécalome.

Les chewing-gum sans sucre ont-ils vraiment une action bénéfique sur nos dents ?

Une autre affirmation est souvent entendue en ce qui concerne les chewing-gum sans sucre. Ces derniers permettraient de veiller à notre hygiène bucco-dentaire en évitant les caries. Comme l’explique l’ADA, association de dentistes aux Etats-Unis, mastiquer un chewing-gum sans sucre a en effet des bénéfices :

  • Le fait de mâcher une gomme augmente la salive et donc la concentration de phosphates et de calcium dans la bouche. Résultat : l’émail est reminéralisé, d’autant plus que bon nombre de chewing-gum contiennent du fluor dans leur composition.
  • Mastiquer un chewing-gum aide également à neutraliser les acides responsables de la plaque dentaire et des caries.
Mâcher un chewing gum
Les chewing-gum sans sucre ont un effet protecteur sur nos dents. Image d’illustration.

En clair, mastiquer un chewing-gum sans sucre, d’autant plus après un repas, permet en effet de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire. Un fait également confirmé en 2010 par l’EFSA, autorité européenne de sécurité alimentaire. Ces spécialistes précisent que pour obtenir un effet réellement protecteur, il faut mastiquer l’équivalent de deux à trois gommes par jour, pendant au moins 20 minutes.

Les chewing-gum sans sucre contiennent-ils des édulcorants nocifs ?

Attention toutefois, si l’action des chewing-gum sans sucre est donc bénéfique pour nos dents, d’autres études pointent du doigt leur composition. Comme le stipule Sciences et Avenir, un chewing-gum se compose principalement de cinq ingrédients :

  • La gomme
  • les arômes
  • les conservateurs
  • les colorants
  • les édulcorants
un chewing gum
A haute dose, les chewing-gum peuvent avoir un effet laxatif. Image d’illustration.

La majorité des chewing-gum affichant désormais la mention « sans sucre », ils incluent donc plusieurs édulcorants pour le remplacer. La plupart des fabricants emploient du xylitol, du sorbitol et du maltitol. Moins caloriques que le sucre, ces derniers ne sont toutefois pas entièrement digérés par notre organisme et à haute dose, ils peuvent avoir un effet laxatif. Les spécialistes conseillent de ne pas en consommer plus de dix par jour pour éviter le développement de troubles intestinaux.

De plus, insiste la diététicienne Angélique Houlbert auprès de FranceInfo, mâcher un chewing-gum sans sucre ne remplacera jamais un brossage de dents efficace !

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur