Santé

Artères bouchées : 6 signes qu’il faut absolument savoir repérer

1 Partage

Nous n'y prêtons pas souvent attention, pourtant, notre corps nous envoie constamment des signaux. Il est nécessaire de savoir les interpréter pour réagir à temps et prévenir le développement de maladies. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

Les maladies artérielles sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Les maladies de nos artères, dont la principale se nomme l‘athérosclérose, tendent d’ailleurs à gagner du terrain. En cause : le tabagisme, l’excès de cholestérol, l’hypertension, le diabète, mais aussi la sédentarité, l’obésité et le stress.

Sédentarité, alimentation déséquilibrée et tabagisme ne font pas bon ménage

Tous ses facteurs favorisent un dépôt progressif de cholestérol le long de la paroi de nos artères. Ces amas forment à leur tour des plaques d’athérome, qui se durcissent avec le temps. Résultat : petit à petit, le diamètre des artères se réduit, jusqu’à ce qu’une ou plusieurs artères s’obstruent totalement. Les spécialistes parlent alors de sténose de l’artère. Lorsqu’une artère se bouche totalement en raison de la formation d’un caillot de sang, les conséquences sont très graves.

Les localisations des artères malades sont susceptibles de varier avec l’âge et les antécédents. Il est particulièrement important de savoir décrypter les signaux envoyés par notre corps, lorsqu’une ou plusieurs artères commencent à rétrécir. Plus la maladie est prise à temps, plus il est possible d’en limiter l’impact sur notre santé.

Artère bouchée
Une artère bouchée. Source : Depositphotos.

Artères obstruées : les signaux envoyés par notre corps

Dans un cas sur deux, un infarctus du myocarde révèle une maladie coronaire passée jusque là inaperçue, révèle la Fédération Française de Cardiologie. Les signes, qui peuvent être discrets, n’en sont pas moins graves. Il est donc primordial de savoir les détecter.

L’angine de poitrine : des douleurs au centre de la poitrine

L’angine de poitrine se caractérise par des douleurs au centre de la poitrine. Une sensation de serrement désagréable survient à l’effort et disparaît au repos. Elle peut également survenir au repos.

L’accident ischémique transitoire : difficultés à parler, voir ou bouger pendant quelques secondes

Il s’agit d’un arrêt bref de la circulation sanguine au niveau du cerveau. L’accident ischémique transitoire entraîne un trouble de la parole, une paralysie ou bien une perte de la vision pendant quelques secondes, voire quelques minutes.

La claudication intermittente : douleurs à la marche

Il s’agit du premier signe de l’artérite des membres inférieurs. Vous ressentez un serrement dans les mollets lorsque vous marchez. A un stade avancé, ces douleurs apparaissent à nouveau la nuit et au repos. La claudication intermittente révèle l’obstruction des artères de la jambe.

Que faire pour prévenir les maladies artérielles ?

Les maladies des artères ne sont pas une fatalité ! En adoptant quelques bonnes habitudes de vie, il est possible de lutter contre l’obstruction de nos artères :

  • Ne pas fumer ;
  • S’alimenter de manière équilibrée ;
  • Faire régulièrement de l’exercice physique (au moins 30 min de marche rapide par jour).

En adoptant une bonne hygiène de vie dès l’enfance et en la maintenant à l’âge adulte, nous pouvons lutter contre l’apparition des maladies artérielles.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web