Psycho

21 photos pour tester votre niveau de trypophobie et comment la soigner

D.R.

Savez ce qu'est la trypophobie ? Peut-être êtes-vous atteint de cette peur irrationnelle ? Pour le savoir, testez votre niveau de trypophobie avec les 21 photos de notre article. Si vous êtes bien trypophobe, pas de panique : cette phobie se soigne !

À lire aussi : « J'ai tout fait pour me soigner » : Patrick Bruel se confie sur son état de santé !

Qu’est-ce que la trypophobie ?

La trypophobie ou trypophobia est une peur panique face aux trous. Cette phobie entraîne plusieurs troubles chez la personne atteinte : anxiété, malaise, sueurs, palpitations, spasme, nausées, engourdissement, picotements, tremblements, etc. Tous ces symptômes ont un retentissement sur la santé mentale et physique de la personne atteinte de trypophobie.

Dans quelle situation se déclenche cette peur irrationnelle qui cause une grande anxiété ? Une personne qui souffre de ce trouble peut se sentir particulièrement mal face à un objet ou des images comportant un agglomérat de trous ou autres formes graphiques. Exemple d’images déclenchant une peur panique chez les individus atteints de cette phobie : une fleur de lotus, un nid d’abeilles, des motifs géométriques sur des tissus ou autres supports.

une ruche
La vision des alvéoles d’une ruche peut causer un fort sentiment d’angoisse chez les personnes atteintes de ce trouble anxieux. Image d’illustration.

Pourquoi une telle peur panique ? Les causes seraient diverses et les spécialistes ont chacun une version différente pour expliquer ce type de phobies. En janvier 2018, des chercheurs ont publié une étude dans la revue PeerJ. Celle-ci explique que la peur panique des trous est différente de celle ressentie face à des animaux dangereux, par exemple. En effet, la trypophobie causerait chez les personnes qui en sont atteintes une réaction de dégoût, laquelle est associée au système nerveux parasympathique. A contrario, la peur des animaux dangereux active le système nerveux sympathique. Quoi qu’il en soit, la phobie des trous, également appelée trypophobia, peut être très difficile à vivre.

un serpent
La trypophobie fait partie des phobies pouvant être causée par un réflexe ancestral nous poussant à fuir les potentiels dangers. Image d’illustration.

D’autres recherches sur la trypophobie expliquent que cette peur panique serait due à une réaction de fuite ancestrale face au danger. La multiplication de motifs pouvant en effet rappeler la peau des serpents ou autres animaux venimeux. Il s’agirait donc d’un réflexe inconscient, nous poussant à fuir pour survivre. D’autres études encore évoquent un sentiment de dégoût causé par le parallèle effectué avec les maladies infectieuses ou parasitaires. En effet, une personne atteinte de trypophobie peut associer les agglomérats de petits trous ou motifs répétitifs à la contamination par des virus ou des parasites. D’ailleurs, l’actuelle pandémie mondiale pourrait contribuer à propager cette phobie.

Comment savoir si l’on est atteint de trypophobie ?

Selon les thérapeutes, une peur devient une phobie lorsqu’elle empêche la personne qui la ressent de vivre normalement. Si lorsque vous êtes confronté à un objet ou des images montrant une accumulation de trous ou motifs répétés, vous vous sentez pris de panique, il se peut que vous soyez trypophobe. Les 21 photos ci-dessous vous permettent de vous tester. Si face à elles, vous ressentez de l’angoisse, rassurez-vous. Comme pour chaque phobie, une thérapie permet d’en venir à bout.

1. Cette œuvre d’art vous rend-elle nerveux?

2. Vous sentez-vous contrarié ou effrayé?

3. C’est le cauchemar ultime d’une personne atteinte de trypophobie

4.

5.

6. Certains ressentent une sensation de picotement en voyant des photos comme celle-ci

7. Ou anxiété

8. Même la nausée

9. Cette phobie peut être liée à la peur des parasites ou des infections

10. Ce ne sont pas toujours les petits trous et très rapprochés qui produisent l’inconfort

11. Les modèles illogiques peuvent aussi vous faire transpirer

12. Surtout dans des contextes rares

13. Cette image produit une trypophobie sans avoir de trypophobie

14. Que ressentez-vous?

15. Ils sont comme ces illusions d’optique qui vous font vous sentir mal

16.

17. Comme toutes les phobies, cela a un remède

18. Si vous êtes contrarié, vous pourriez avoir besoin d’une aide psychologique

19. Parce que ces trous peuvent être n’importe où

20. Parfois même ils sont délicieux

21. Alors qu’il y en a d’autres répugnants

Comment soigner la trypophobie ?

Nous venons donc de la voir, la trypophobie se déclenche face à des images ou objet caractérisé par un agglomérat de petits trous ou motifs répétés. Les symptômes qui en découlent sont principalement liés à une forte angoisse et un sentiment prononcé de dégoût. Une personne atteinte de cette phobie ressent un retentissement sur sa santé, sa psychologie et sa vie quotidienne. Il est donc important de ne pas rester seul face à cette peur panique et de se faire aider par un thérapeute.

une personne atteinte de trypophobie
Ne restez pas seul avec vos phobies. Une thérapie peut vous aider à venir à bout de la trypophobie. Image d’illustration.

Seul un professionnel qualifié comme un psychiatre, un psychologue ou un psychothérapeute pourra déterminer le niveau de votre phobie et engager la thérapie adéquate. Des traitements médicamenteux peuvent vous aider à atténuer votre angoisse. Il s’agit d’anxiolytiques et antidépresseurs, qui peuvent vous être prescrits pour retrouver une qualité de vie adéquate. Ces traitements s’accompagnent bien souvent d’une thérapie pour comprendre les mécanismes de la trypophobie et en venir à bout.

Parmi les psychothérapies, les thérapies cognitivo-comportementales (TTC) sont particulièrement efficaces pour vaincre les phobies. L’hypnose peut également être un moyen approprié pour gérer la trypophobie. Enfin, si vous souhaitez comprendre d’où provient réellement votre peur panique des trous, une psychothérapie intégrative ou psychodynamique peut vous y aider.

Signaler une erreur