People

Alizée : cette surprenante addiction qui lui coûte une fortune


Bien qu’Alizée se soit éloignée du feu des projecteurs, la jeune corse reste active sur les réseaux sociaux. Proche de sa communauté, la chanteuse donne régulièrement de ses nouvelles. Récemment, elle a pour la première fois dévoilé cette étonnante addiction qui lui fait dépenser des sommes faramineuses.

Les fans de la première heure se souviennent probablement de son interprétation du titre Ma prière d’Axelle Red à l’émission de télé Graines de stars au début de l’année 2000. Grâce à sa performance, Alizée a en tout cas attiré l’attention de Mylène Farmer. L’artiste canadienne est ainsi devenue son mentor. Puis, son premier titre Moi… Lolita l’a propulsé au rang de star, car le hit a rencontré un énorme succès. En 2003, la chanteuse revient avec un album rock baptisé Mes courants électriques.

Après une période de silence, la jolie brune revient sur le devant de la scène avec l’album Psychédélices, sorti en 2007. Côté privé, la jeune femme a officialisé son union avec un ex-candidat de Star Academy en la personne de Jérémy Châtelain. De leur mariage est née la petite Annily en 2005. Sa participation à la 4e édition de Danse avec les Stars a aussi marqué un tournant dans son existence. La raison ? Depuis 2013, elle partage la vie de Grégoire Lyonnet. En 2019, la mère de famille a donné naissance à une enfant prénommée Maggy.

Malgré un agenda chargé, Alizée trouve toujours du temps pour s’occuper de ses deux filles. La chanteuse n’oublie pas pour autant de prendre soin d’elle. Grande adepte de mode, elle dévoile régulièrement ses nouveaux looks sur les réseaux sociaux. Récemment, elle s’est d’ailleurs confiée pour la première fois sur cette étonnante addiction.

À lire aussi : Bon plan : cette robe Zara que tout le monde s’arrache déjà coûte moins de 30 euros !

Alizée démontre son penchant pour la mode

Nul doute que son public rêve de la retrouver sur scène. Toutefois, l’interprète de La Isla Bonita semble entretenir le mystère sur son come-back musical. Il faut dire que l’artiste de 37 ans a d’autres préoccupations depuis sa rencontre avec Grégoire Lyonnet et la naissance de ses enfants. Il faut croire que la grande gagnante de Danse avec les stars assume parfaitement son rôle d’épouse et mère. Toutefois, elle continue d’entretenir une bonne relation avec ses fans.

Suivie par plus de 850 000 followers sur Instagram, Alizée dévoile souvent son quotidien familial à sa communauté virtuelle. Il faut dire qu’elle affectionne particulièrement partager des clichés avec la prunelle de ses yeux. Il en est de même pour l’homme de sa vie. Il suffit de jeter un coup d’œil à son feed pour s’en rendre compte. Néanmoins, elle continue d’inspirer et de prodiguer des conseils mode et beauté à ses abonnées.

Tout laisse à penser que l’ancienne protégée de Mylène Farmer ne lésine jamais sur les moyens dès qu’il s’agit de bijoux et accessoires de mode. La preuve ? Elle est accro à des bracelets hors de prix de l’enseigne Gigi Clozeau. En effet, la trentenaire a posté un cliché dans lequel elle en a dévoilé quelques-uns à ses poignets. Pourtant, ces petites babioles coûtent au minimum 200 euros et peuvent atteindre les 500 €.

Total addict to Gigi @gigiclozeau
Total addict to Gigi @gigiclozeau – ©instagram/ @alizeeofficiel

Cette situation qui la scandalise

Outre sa passion pour ces fameux bracelets, Alizée est une grande amoureuse des animaux. C’est la raison pour laquelle sa famille vit avec plusieurs chiens et chats. En ce sens, la situation actuelle à Shanghai est inacceptable pour la chanteuse. A titre d’information, la métropole chinoise fait face à une reprise épidémique. Il s’agit d’une nouvelle vague de cas positifs au Coronavirus.

Alizée et ses adorables chiens
Alizée et ses adorables chiens – ©instagram/ @alizeeofficiel

Du coup, le gouvernement a pris des mesures draconiennes. Les autorités ont notamment confiné les habitants par force. Les animaux des personnes contaminées sont malheureusement voués à disparaître. Scandalisée par ce massacre, la mère de famille a repartagé une séquence publiée par la Fondation Brigitte Bardot.

« A Shanghai Les autorités entassent des chats vivants dans des sacs-poubelle au bord de la route pour les t*er… Ces images bouleversantes ont été tournées dans la métropole chinoise. Des dizaines de chats ont été capturés après que leurs propriétaires aient été testés positifs au Covid-19 »

Signaler une erreur