Média

Un reportage de « Zone Interdite » sur les maisons secondaires indigne les internautes : « On a déjà du mal à se payer un logement ! »


Dimanche 06 décembre 2020, M6 diffusait un reportage sur les maisons secondaires. La diffusion de cette enquête provoque de nombreuses réactions outrées sur les réseaux sociaux. Les internautes accusent « Zone Interdite » de négliger les Français précaires, au profit des plus riches.

Le thème du Zone interdite de ce dimanche était : « Résidences secondaires : un rêve accessible ? » Visiblement, le sujet a indigné une bonne partie des téléspectateurs de M6.

À lire aussi : Zone Interdite (M6) : les téléspectateurs révoltés par un reportage sur les adolescents et les réseaux sociaux

Un reportage de M6 qui ne passe pas auprès des Français précaires

Depuis le premier confinement, nous sommes nombreux à rêver de nous offrir un pied à terre à la campagne pour se ressourcer. Mais ce souhait se confronte à une réalité pécuniaire. La production de Zone Interdite a donc souhaité savoir si ce rêve, commun à de nombreux Français, était accessible. Pour le savoir, Ophélie Meunier et son équipe ont suivi quatre familles qui ont décidé de sauter le pas.

Avec son reportage, M6 démontre que ce souhait est loin d’être aisé. Retard dans les travaux, investissements financiers importants et autres soucis sont au rendez-vous. L’un de ces tracas a notamment provoqué l’indignation des téléspectateurs : les sommes d’argent mises en jeu. En effet, les familles suivies par Zone Interdite ont toutes investi de gros montants. De quoi créer le malaise dans un contexte économique difficile pour de nombreux Français.

« Les Parisiens sont des crevards, c’est toujours faire du pognon à tout prix »

Alors même qu’une bonne partie de la population peine à boucler les fins de mois, comment M6 peut-elle consacrer un reportage aux Français en mesure de s’offrir une résidence secondaire ? En clair : comment ces derniers osent-ils se plaindre de leurs soucis « de riches » ?

Sur la Toile, les réactions négatives sont nombreuses. Il faut dire que le reportage présenté par Ophélie Meunier contient pas mal de clichés. Un couple suivi par les caméras se dit ravi de déguster des spaghettis au homard « à seulement 20 euros ».

Autre exemple qui fait jaser sur les réseaux sociaux : cette famille en tenues bourgeoises qui retape (en dénaturant totalement) leur maison familiale en Bretagne. Bref, tout semble avoir été fait pour agacer les téléspectateurs. Ces derniers ne se sont d’ailleurs pas fait prier pour le faire savoir.

Signaler une erreur