Lifestyle

Comment s’exposer au soleil selon votre type de peau ?


À faibles doses, le soleil reste bénéfique pour tous les types de peau. Même si c’est la rentrée, vous pouvez toujours profiter des journées lumineuses de la période estivale qui promettent de la bonne humeur. Cet article vous apprendra comment gérer votre temps d’exposition aux rayons ultraviolets selon votre phototype.

C’est encore l’été et les températures grimpent de quelques degrés. D’ailleurs, c’est déjà la canicule sur les plages espagnoles et italiennes. Qu’attendez-vous pour vous adonner à d’agréables activités en famille avant la rentrée (ou le retour au travail) ? Randonnées en forêt, surf sur le littoral, VTT à la campagne, baignades au milieu des vagues…Vous avez l’embarras du choix.

Par la même occasion, vous ressourcerez votre enveloppe corporelle en vitamine D, ce qui permettra à votre appareil digestif de mieux absorber le calcium. Cette habitude garantit une bonne santé osseuse. L’exposition au rayonnement solaire doit toutefois restée modérée, notamment pour les enfants, les peaux acnéiques et les personnes vivant avec certaines maladies de la peau. Les Crieurs Du Web vous livre quelques conseils pour tirer parti des bienfaits du soleil.

À lire aussi : Piqûre de guêpe : les bons réflexes à adopter

Passez quelques minutes au soleil mais pas plus

Les conséquences de l’exposition prolongée au soleil se manifestent généralement après dix ou vingt ans. Vous pourrez voir apparaître des tâches pigmentaires sur l’épiderme ou contracter un cancer de la peau. Il est dans votre intérêt de respecter le temps d’exposition au rayonnement solaire que vote carnation peut supporter. En consultant la liste suivante, vous éviterez les coups de soleil et les maladies de la peau :

Phototype 1 : Peau très claire, yeux clairs et cheveux roux

résistance au soleil de Julianne Moore: phototype 1
Crédit: Instagram/@juliannemoore

Si vous êtes comme la célèbre Julianne Moore, ne restez pas plus de 10 minutes au soleil parce que vous ne bronzez pas. Votre peau brûlera rapidement puis pèlera.

Phototype 2 : Peau très clair, avec des yeux clairs et des cheveux roux ou blonds

résistance au soleil de Brad Pitt phototype 2
Crédit: Instagram/@bradpittoffIcial

Dans la mesure où vous ressemblez au beau Brad Pitt, prélassez-vous sur votre terrasse en maillot de bain pendant 20 minutes, mais pas plus. Vous ne bronzez que légèrement.

Phototype 3 : Peau claire ou mate, avec des yeux bruns et des cheveux châtain ou bruns

résistance au soleil de Ian Somerhalder: phototype 3
Crédit: Instagram/@iansomerhalder

Avez-vous la même carnation que l’acteur Ian Somerhalder ? Vous pouvez vous reposer au soleil pendant 30 minutes. Vous attrapez souvent des coups de soleil même si vous bronzez assez bien.

Phototype 4 : Peau brune claire ou mate, avec des yeux foncés et des cheveux bruns

résistance au soleil de Shay Mitchell: phototype 4
Crédit: Instagram/@shaymitchell

Vous supportez bien le soleil si vous avez les mêmes traits que la sublime Shay Mitchell? 40 minutes suffiront largement à votre peau !

Phototype 5 : Peau très foncée, avec des yeux foncés et des cheveux foncés ou noirs

résistance au soleil de Zoe Saldana: phototype 5
Crédit: Instagram/@zoesaldana

Avez-vous le même phototype que Zoe Saldana ? Vous souffrirez rarement de brûlures. Passez plus d’une heure de farniente sous le soleil ne devra pas altérer votre peau car vous bronzez parfaitement bien.

Phototype 6 : Peau noire, avec des yeux foncés et des cheveux noirs

résistance au soleil de Lupita Nyong'o: phototype 6
Crédit: Instagram/@lupitanyongo

Si vous êtes comme Lupita Nyong’o, votre peau ne risquera pas de brûler sous la canicule, même en étant exposée pendant des heures au rayonnement solaire.

Dans tous les cas, mettez-vous à l’ombre autant que possible. En été, évitez de bronzer à la plage entre 12 et 15 heures.

Privilégiez les aliments riches en antioxydants

Un magazine italien dédié aux femmes Grazia relaye que le fait de boire au moins deux tasses de thé vert au quotidien ralentirait les coups de soleil. Ce constat découle d’une étude américaine réalisée en 2011. Avaler trois carrés de chocolat noir par jour produirait également le même effet.

Particulièrement dosés en sélénium, les fruits de mer permettent aussi de se protéger contre les dégâts liées à une exposition prolongée au soleil. Encore faut-il en consommer en grande quantité, au même titre que certains fruits et légumes riches en antioxydants :

  • Brocolis, carottes et patates douces contenant de la carotène ;
  • Noix permettant d’augmenter la tolérance aux UV grâce à la vitamine E qu’elles renferment ;
  • Tomates riches en vitamine C à compléter avec des fruits freinant la production de radicaux libres comme le pamplemousse.
antioxydants pur mieux supporter le soleil
Crédit: Pixabay

Ces fruits et légumes doivent constituer au moins 40 % de votre diète. Ils pourront être éventuellement combinés avec des produits laitiers et de la viande. Vous avez également la possibilité de vous procurer des compléments alimentaires qui rendront votre peau plus belle et plus souple, en plus de faciliter sa pigmentation.

En guise de rappel, les UVA peuvent pénétrer la couche cornée et dérégler la production de collagène et d’élastine. L’exposition à ce type de rayonnement accélère donc le vieillissement cutané, sachant que le bronzage ne suffit pas à limiter les risques y afférents.

Pourquoi ne pas investir dans les vêtements anti-UV couvrants ?

Les vêtements (couvrants et amples) vous protègeront mieux du soleil que la crème solaire (et le feuillage des arbres). Sur le marché du prêt-à-porter, vous trouverez des habits spécialement conçus pour se prémunir contre les effets néfastes du rayonnement solaire. Ils se déclinent en :

  • Maillots de bain anti-UV ;
  • Jupe ;
  • Casquettes ;
  • Tee-shirts ;
  • Combinaisons anti-UV (qui ne sont pas seulement destinées aux surfeurs et aux plongeurs).

Préférez les couleurs sombres, qui filtrent davantage les rayons solaires par rapports aux tenues de couleurs claires.
N’hésitez pas à jeter un œil sur l’indice de protection solaire ou l’ultraviolet protection factor (UPF) des vêtements que vous comptez acheter. Cette valeur oscille entre 15 et 50+. Plus elle est importante, plus la peau sera à l’abri des éventuelles brûlures. Si les tenues anti-UV répondent à la norme UPF50+, cela signifie que 98 % des rayons UV soient filtrés.

Autre information essentielle selon le site Cancer.be : avec un chapeau doté d’un large bord (entre 7 et 10 centimètres), vous protègerez non seulement votre tête, mais encore vos joues. Votre cou, vos oreilles et votre nez seront aussi à l’ombre. Ceux qui voient un bouton de fièvre pousser sur leur lèvre après avoir été exposés au soleil doivent en porter.

long chapeau pour se protéger du soleil
Crédit: Pixabay

Quant aux lunettes solaires, les moins chères du marché permettent de repousser 60 % des UVA et la quasi-totalité des UVB. Ceux qui portent des équipements correctifs peuvent également se procurer des revêtements anti-UV. Offrez-en un à votre enfant lors des journées ensoleillées d’autant plus que sa rétine est encore fragile.

N’oubliez pas votre crème solaire !

Si votre peau commence à rougir, vous devrez absolument vous couvrir car c’est le signe d’une exposition démesurée aux rayons UV. Votre peau deviendra plus sensible.

coup de soleil aux pieds
Crédit: Pixabay

Pour éviter ce genre d’inconvénient, appliquez de la crème solaire sur votre corps, 30 minutes avant le bronzage. Insistez sur les parties qui ne pas couvertes. Recommencez l’opération après chaque baignade et toutes les 2 heures.

Toujours est-il que cette astuce permet de réduire l’apparition des carcinomes baso-cellulaires et des lésions spinocellulaires. Ce sont de cancers moins graves que les mélanomes, mais plus fréquents certes. Aucune étude n’atteste toutefois de l’efficacité des crèmes solaires contre ces derniers types de cancers, dont le nombre de victimes ne fait que progresser.

Comment choisir son lait solaire ? Avant de passer à la caisse, vérifier les informations suivantes :

  • Liste des ingrédients (de manière à privilégier les produits bio non cancérigènes) ;
  • Résistance à l’eau et à la transpiration ;
  • Facteur de protection solaire (ou FPS).

Par exemple, avec une crème d’indice 30, vous pourrez rester exposé aux rayons lumineux 30 fois plus longtemps que le délai nécessaire au développement de rougeurs. Dans la mesure où votre peau réagit après 15 minutes, vous pourrez continuer à profiter du soleil pendant 7,5 heures.

Bien que la période estivale soit propice aux sorties entre amis ou en famille, vous devez en permanence protéger votre peau contre le soleil. Quelle que soit l’efficacité de la protection solaire, évitez de confronter les bébés de moins de 3 ans aux rayons UV.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur