Inspirant

Instagram vs réalité : elle dévoile son visage sans maquillage pour dénoncer les « photos parfaites »


Longtemps critiquée à cause de son apparence, Maia Gray a traversé un chemin semé d’embûches avant de réussir à s’assumer. Désormais, la jeune femme de 27 ans se dévoile telle qu’elle est vraiment pour montrer la réalité derrière les publications qui frôlent la perfection.

C’est un fait, le monde peut être cruel. Certains ont en effet tendance à scruter les moindres défauts des autres pour ensuite les critiquer. Apparemment, cela les fait sentir mieux. Du coup, les détracteurs prennent souvent un malin plaisir à s’en prendre à ceux qui ne répondent pas physiquement aux normes sociales. Pourtant, ils ne mesurent pas l’impact psychologique de leurs remarques acerbes sur leurs victimes. Maia Gray a fait partie de celles qui ont beaucoup souffert.

Ayant une peau à problèmes, la jeune Britannique souffre d’acné kystique. Celle-ci laisse souvent des cicatrices importantes et parfois, elle est particulièrement virulente. Quotidiennement, elle a ainsi dû affronter les moqueries. Cependant, l’influenceuse a décidé de s’accepter telle qu’elle est. Désormais, la belle brune prône le body positivisme et elle encourage les autres à dépasser leurs complexes.

Maia Gray se dévoile telle qu'elle est vraiment
Maia Gray se dévoile telle qu’elle est vraiment – ©instagram/ @its_just_acne

À lire aussi : 15 personnes qui se montrent au naturel pour dénoncer les "photos parfaites" des réseaux sociaux

Un parcours scolaire douloureux

Durant son enfance, Maia Gray n’avait pensé que l’acné kystique était un défaut physique. Malheureusement, elle avait développé ce complexe à cause d’une camarade de classe. Interrogée par les journalistes du magazine Daily Star, l’intéressée a confié : « Quand j’ai commencé l’école secondaire, je n’étais pas gêné. C’est seulement jusqu’à ce qu’une fille vienne vers moi dans un cours d’anglais et me dise : ‘Je serais plus jolie si je me maquillais’ ».

Dès lors, l’adolescente ressentait un certain mal-être. La jeune fille avait de ce fait supplié sa mère de lui acheter une palette de maquillage. De cette manière, elle pouvait cacher sa peau à problèmes. « Cela est devenu plus tard une nécessité et une habitude », ajoute-t-elle. Même pendant les déjeuners, elle en réappliquait.

« De me maquiller à l’école, je me maquillais ensuite à la maison. Je ne laissais aucun membre de ma famille voir mes acnés »

Malgré ses efforts, Maia Gray faisait toujours l’objet des critiques et des moqueries. Face aux commentaires incessants sur son apparence, elle envisageait même de changer d’école. « Mon assiduité a commencé à baisser, car j’étais constamment harcelé », confie-t-elle. Selon ses propos, ses détracteurs lui avaient fait sentir que la vie ne valait pas la peine d’être vécue.

Maia Gray fait tomber le masque

Nul doute que la jeune femme a beaucoup souffert à cause des commentaires désobligeants de ses détracteurs. Malgré tout, elle a réussi à surmonter cette épreuve douloureuse et c’est tout à son honneur. Désormais, l’influenceuse est déterminée à normaliser toutes sortes de problèmes de peau. Du coup, elle a courageusement enlevé le maquillage de la moitié de son visage pour montrer la réalité derrière les photos parfaites.

Instagram vs Réalité
Instagram vs Réalité – ©instagram/ @its_just_acne

« Les réseaux sociaux sont faux (…) Tout le monde n’est pas heureux à 100% tout le temps. Tout le monde n’a pas apprécié sa journée. Tout le monde ne sort pas et personne ne se réveille en ressemblant à un mannequin (…) Nous ne ressemblons pas à des poupées Barbie. Nos cheveux ne doivent pas toujours être parfaits »

Grâce à ses posts Instagram, Maia Gray veut montrer aux autres qui souffrent d’acné kystique qu’elles ne sont pas seules. Il est évident que ces personnes n’ont pas à avoir honte. Ce sont en effet leurs détracteurs qui ont un réel problème.

Signaler une erreur