fbpx
Insolite

Vinted : cette étudiante paie 6 euros au lieu de 50 en abusant de la plateforme

Vinted
© TikTok/@lauritaps173

Laura flirte avec l’illégalité pour économiser de l’argent grâce à Vinted. Sa technique a étonné de nombreuses personnes sur la toile.

Pour économiser de l’argent dans le cadre de ses frais d’envoi, Laura a une technique assez particulière. Pour ce faire, elle utilise la plateforme Vinted avec la complicité de ses parents. On fait le point dans cet article.

6 euros au lieu de 50 en frais de livraison

Laura est une étudiante espagnole qui étudie dans le cadre du programme Erasmus. Ses parents lui envoient donc régulièrement des colis pour l’aider dans sa vie quotidienne. Cependant, les frais d’envoi de ces petits cadeaux coûtent assez cher en cette période où l’inflation pèse sur le budget des foyers européens.

Le clan a alors trouvé un moyen de réduire les dépenses. L’envoi d’un colis d’un pays à l’autre dans l’Union européenne n’est pas donné. Si Laura et sa famille se sont tournés vers la poste, ils auraient payé plus d’une trentaine d’euros.

Selon la jeune femme, cela leur aurait même coûté environ « 50 euros ». Ils ont trouvé une manière de ne payer que 6 euros. La jeune femme a ainsi décidé d’exploiter Vinted pour économiser de l’argent. En effet, les frais d’expédition coûtent moins cher sur ce marché en ligne communautaire.

La technique est assez simple, sa mère lui « vend » un colis pour 1 euro. Celle-ci le remplira alors de cadeaux, de nourritures, etc. Fière de sa trouvaille, Laura a parlé de sa technique sur les réseaux sociaux. Elle a appelé les « étudiants du monde » à exploiter le filon.

Dans les commentaires, certains internautes la félicitent de cette « bonne idée ». D’autres avouent avoir adopté ce procédé depuis la montée du prix de l’essence. Depuis sa mise en ligne au début du mois de mars 2023, la vidéo de Laura a engrangé plus de 670 000 vues.

Sur la vidéo qu’elle a partagée sur TikTok, les internautes ont pu voir à quel point la mère de Laura prend des précautions. Pour « sécuriser » les colis, celle-ci emballe soigneusement une valise avec des sacs-poubelle et des films plastiques scotchés.

Vinted pointe du doigt cette pratique illégale

Après la publication de la vidéo qui est devenue virale, la réaction de la plateforme ne s’est pas fait attendre. Vinted a attiré l’attention du public sur le caractère illégal de cette pratique.

« Nous avons bien été mis au courant de cette affaire. Il est évidemment contraire à notre règlement de mettre en ligne ou d’envoyer des articles qui ne sont pas à vendre. Nous sommes en train d’étudier ce cas précis, bien que nous ne puissions pas commenter plus précisément concernant un membre en particulier », a réagi un porte-parole de Vinted.

Vinted a rappelé les règles inscrites sur son site internet. La plateforme ne tolère pas la vente de produits alimentaires et de médicaments. Et ce, alors que sur la vidéo de Laura, on peut voir qu’elle reçoit des médicaments, des aliments et des boissons.

Vinted a aussi mis en avant un autre aspect de son règlement. Il est clairement indiqué que chaque vendeur a l’obligation de vendre ses articles séparément. Chaque produit devrait donc faire l’objet d’une annonce. Un utilisateur ne devrait donc pas avoir le droit de vendre une valise remplie d’objets.

Il vend des produits illicites sur Vinted

Cette histoire rappelle celle d’un homme qui a élaboré un système qui lui a permis de vendre des produits illicites. Cela fait un an et demi que le dealer présumé utilisait Vinted pour écouler sa marchandise.

L’homme en question avait une trentaine d’années. Les forces de l’ordre ont mis un terme à ses activités en procédant à son arrestation. Cela s’est passé le 24 mars 2023 à Roquebrune-Cap-Martin, dans les Alpes-Maritimes.

Selon Nice Matin, il utilisait la plateforme de vente entre particuliers pour nouer des contacts avec sa clientèle. Il organise ensuite un rendez-vous avec le client une fois qu’il reçoit son paiement.

À lire aussi : TikTok : le hogging challenge, cette tendance misogyne dénoncée par une "body activist" sur la plateforme

Au sujet de l'auteur : Lenanto Edmonston

Être rédacteur n'est pas qu'une profession, mais une réelle passion. C'est dans un style simple et sympathique que je vous informe sur l'actualité et bien d'autres thématiques...