Tranche de vie

Que devient Supatra Sasuphan, la fille « la plus poilue du monde » ?

Supatra Sasuphan
Supatra Sasuphan souffre du syndrome Ambras depuis sa naissance. Crédits : DR.

Atteinte du syndrome Ambras, Supatra Sasuphan a été élue "fille la plus poilue du monde" par le Guinness Book des records, en 2010. Elle a aujourd'hui bien grandi et la jeune femme est en couple !

En 2010, le monde entier découvrait Supatra Sasuphan, une fillette de 10 ans extrêmement poilue. L’enfant, atteinte du syndrome Ambras, était recouverte de poils sur le visage, le dos et les bras.

Une pilosité excessive dont elle souffrait depuis sa naissance. Une décennie plus tard, qu’est-elle devenue ?

Supatra Sasuphan est mariée !

Aujourd’hui âgée de 20 ans, Supatra a trouvé l’amour et semble épanouie. « Certaines personnes s’amusaient à m’embêter et à m’appeler ‘tête de singe’ ou ‘Chewbacca’. Mais c’est fini, ils ne le font plus maintenant. Je suis habituée à mes poils, je ne les sens plus », assurait-elle en 2017.

Supatra Sasuphan
Crédits : DR

Pour tenter de maîtriser sa pilosité surdéveloppée, la jeune fille née en Thaïlande a suivi un long traitement. Elle est également contrainte de se raser lorsque ses poils deviennent trop longs. Son apparence physique ne l’a pas empêché de rencontrer l’amour et Supatra Sasuphan a annoncé une bonne nouvelle : elle s’est mariée !

Supatra Sasuphan
Crédits : DR

Pour l’heure, la maladie dont souffre la Thaïlandaise est incurable. Supatra a tenté d’éliminer ses poils avec un laser, mais cela n’a pas fonctionné. La jeune mariée semble en avoir tiré parti et estime que son syndrome la rend « spéciale ».

Supatra Sasuphan
Crédits : DR

Qu’est-ce que « l’hypertrichose universelle congénitale » dont souffre Supatra ?

Supatra Sasuphan est atteinte du syndrome Ambras, la forme la plus sévère d’hypertrichose universelle congénitale. Cette affection congénitale très rare se caractérise par des poils épais de 3 à 5 cm de longueur qui poussent sur la totalité du corps. Seules les paumes des mains et les plantes des pieds sont épargnées.

Cette maladie est associée à un dérèglement hormonal qui semble se produire dès la naissance. La pilosité est au début prononcée, puis se majore progressivement avec les années.

Très peu de cas d’hypertrichose universelle congénitale sont recensés dans le monde : une vingtaine. Divers traitements hormonaux peuvent atténuer le syndrome Ambras, mais l’affection ne peut être définitivement traitée. Par le passé, les cas d’hypertrichose universelle congénitale ont pu donner naissance au mythe du « loup-garou ».

Petrus Gonsalvus
Petrus Gonsalvus est considéré comme le premier cas documenté en Europe, vers 1580. Crédits : peintre anonyme.

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer