Food

Nice : la pizza au CBD remporte un franc succès !


Steeve Bonnet fait un carton avec sa pizza au CBD. Le patron de la pizzeria l'Authentique, à Nice, propose depuis quelques jours cette recette à base de CBD. Et visiblement, il y a des amateurs !

Le restaurateur de 36 ans est le premier surpris par son succès. « Je ne m’y attendais pas, il y a un bel engouement. On a tout vendu, quasiment 200 pizzas, en quelques jours. Du coup, on va sans doute la maintenir sur notre carte », explique-t-il ce dimanche 06 décembre 2020 dans Le Parisien.

À lire aussi : Après la pizza à l'ananas, place à la pizza aux kiwis !

Une pizza au CBD – cannabidiol – extrêmement demandée !

Chaque semaine, l’homme propose à ses clients une pizza originale qu’il réalise « selon l’humeur du pizzaïolo ». Une recette proposée dans ses deux restaurants qui vient s’ajouter à de grands classiques de la pizza. Steeve Bonnet avait en tête une recette au CBD depuis quelque temps.

« Je me suis beaucoup renseigné, je ne voulais pas de problèmes. J’ai mis du temps pour trouver un produit de qualité avec un fournisseur reconnu qui a plusieurs magasins en France »,

explique-t-il.

Pour réaliser sa pizza au cannabidiol, le Niçois se sert de crème fraîche, de mozzarella, de chèvre, de kaki pomme, de poireaux français et de fleurs de chanvre. « Ça se présente comme une épice, ça ressemble à l’origan. On saupoudre, ça donne un côté sucré et floral », fait savoir le restaurateur.

Une pizza dont le taux de THC demeure en-dessous de 0,2 %

Steeve Bonnet tient à souligner que sa pizza est tout à fait légal, puisque le taux de THC demeure en-dessous de 0,2 %, comme l’autorise la réglementation française.

Un succès à ne pas confondre avec un autre… En mai 2020, un restaurateur niçois du boulevard de la Madeleine s’est fait interpellé. L’homme profitait de l’autorisation de vente à emporter pour proposer… de la résine de canna ! De la marchandise qu’il écoulait à la place des pizzas et paëllas affichées sur sa carte. 330 grammes de produit et 10 750 euros ont été saisis à son domicile.

« Ses va-et-vient suspects tôt en matinée pour des achats ou des commandes de nourriture à emporter, étaient plus visibles durant le confinement », avaient fait savoir les policiers de la brigade des stupéfiants de la Sûreté Départementale des Alpes-Maritimes (DDSP 06). Un petit trafic que le Niçois réalisait avec l’aide de sa compagne, également interpellée.

À lire aussi :

    Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

    Signaler une erreur