Conso

Consommation : après les pizzas Buitoni et les Kinder, un nouveau produit rappelé


Au rythme des contaminations suspectes, les scandales alimentaires s’enchaînent. Autant dire que c’est comme une loi des séries. Après les pizzas Buitoni ou encore les fromages, c'est un nouveau produit rappelé à cause de pesticides qui défraie l’actualité.

Des pizzas de la marque Buitoni aux fromages au lait cru en passant par les chocolats Kinder, des produits populaires, mais contaminés font des ravages en France. Les enfants seraient les premières victimes. Inévitablement, cela suscite l’inquiétude et provoque la colère des consommateurs. De ce fait, le gouvernement a lancé une campagne de rappel afin de limiter les dégâts.

Bien que les industriels de l’agroalimentaire jurent faire preuve d’autocontrôle, les cas de contaminations humaines ne cessent de grimper. En ce sens, les efforts des autorités sanitaires ne semblent pas assez suffisants. La preuve en est la découverte de traces de pesticide en quantité supérieure aux limites maximales de résidus (LMR) établies par l’Union européenne dans un produit. Il s’agit des paquets de pistaches décortiquées de la marque B&S Cuisine.

À lire aussi : Scandale chez Buitoni : la marque de pizzas s’excuse d’avoir proposé des bons d’achat aux familles de victimes

Des pistaches contaminées font l’objet de rappel

Nul doute que les Français se méfient des marques touchées par ce type de scandales à l’instar de Ferrero. Spécialisée dans la confiserie, l’entreprise agroalimentaire italienne se retrouve au cœur d’une polémique à cause de ses chocolats Kinder. Bon nombre de ses produits phares ont en effet été rappelés en raison d’une possible contamination par la bactérie salmonelle.

La marque Buitoni fabricant les pizzas surgelées Fraîch’Up ou encore le groupe Graindorge et ses fromages au lait cru se retrouvent dans la même situation. Il en est de même pour Grand Frais. Pour rappel, l’enseigne de supermarchés française est spécialisée dans les produits frais. Seulement voilà, le site gouvernemental a alerté sur la présence de pesticides en quantité supérieure dans les paquets de 250 g de pistaches décortiquées de B&S Cuisine.

A titre d’information, le produit en question porte le code-barres 3580281252024. Celui-ci a été commercialisé entre le 9 mars et le 8 avril 2022. La date limite de consommation du lot 1006 est fixée au 30 avril 2023. Il va sans dire qu’il est déconseillé de consommer ce produit. Il est d’ailleurs préférable de le détruire ou de le rapporter aux magasins où vous l’avez acheté. De cette manière, vous pourrez peut-être effectuer un échange ou espérer un remboursement. La procédure de rappel va durer jusqu’au samedi 21 mai prochain.

Pesticides dans les pistaches rappel massif dans toute la France
Pesticides dans les pistaches rappel massif dans toute la France – ©twitter /@RappelConso

Pesticides et risques pour la santé

Outre la non-conformité, la dangerosité des produits alimentaires commercialisés pour la santé contraint le gouvernement à lancer une campagne de rappel. Le site officiel RappelConso révèle que 4 378 produits ont été retirés du marché en l’espace d’un an. En ce sens, cette procédure est devenue monnaie courante en France. Par contre, les récentes contaminations humaines sont plutôt rares dans l’Hexagone.

Force est de souligner que nous sommes principalement exposés aux pesticides par le biais de l’alimentation. De ce fait, la consommation des produits contaminés est dangereuse pour la santé. Outre son caractère cancérogène (sein, vessie, rein …), une exposition aiguë ou chronique à ces substances peut aussi déclencher l’apparition du diabète ou de maladies pulmonaires.

Les professionnels de santé ont également relevé d’autres types de pathologies à l’instar des sifflements respiratoires, de l’asthme ou encore des insuffisances rénales. Compte tenu des scandales alimentaires à répétition, la sécurité sanitaire devrait être renforcée. Seulement, la transparence par rapport à l’autocontrôle des produits ne serait pas au rendez-vous au niveau de l’industrie agroalimentaire. De ce fait, il faut redoubler de vigilance face au risque d’empoisonnement.  

Signaler une erreur