Cinéma

Cannes 2021 : les pompiers obligés d’intervenir pour prendre en charge les spectateurs de « Titane », film d’horreur


Certaines scènes de "Titane", film projeté le 13 juillet au Festival de Cannes 2021, ont provoqué l'effroi. À tel point que les pompiers ont porté secours à des spectateurs pris de malaise, de vomissements et de crises de nerfs.

Présenté en compétition officielle à Cannes 2021, Titane n’a pas manqué de faire sensation. Lors de sa projection mardi dernier, plusieurs festivaliers n’ont pas supporté certaines images trop « gores ».

« Un frisson d’horreur a traversé la salle »

Dans ce film présenté comme un thriller, Vincent London est métamorphosé. L’acteur qui joue le rôle d’un sapeur-pompier apparaît particulièrement musclé. À la recherche de son fils disparu depuis dix ans, il rencontre une danseuse qui cache une autre activité bien plus terrible. Cette femme baptisée Alexia est rescapée d’un grave accident de voiture qui lui vaut de posséder une plaque de titane greffée dans le cerveau.

Vincent Lindon dans Titane
Vincent Lindon dans « Titane ». Crédit : Diaphana Distribution.

Si Titane divise la critique, le moins que l’on puisse dire est que le film ne laisse personne indifférent. Sa projection au Festival de Cannes 2021 en est la preuve. Comme le rapporte l’AFP, plusieurs festivaliers n’ont pas supporté l’ambiance oppressante du long-métrage. Les organisateurs du festival avaient visiblement anticipé une telle situation, puisque des pompiers étaient présents aux abords de la salle. Ces derniers ont dû intervenir pour prendre en charge des spectateurs pris de vomissements ou d’évanouissement.

Plusieurs festivaliers dénoncent des scènes qui n’avaient pas lieu d’être. « Ça m’a donné envie de vomir, de partir, de dormir, de fermer les yeux, de faire autre chose », témoigne l’un d’entre eux auprès de BFMTV. Un spectateur décrit un film « bizarre et malaisant ». « Je suis choquée, c’est impensable de réaliser ce genre de choses », « ce film devrait être interdit » ajoutent d’autres témoins.

Titane est inspiré des cauchemars de la réalisatrice Julia Ducournau

Plusieurs scènes d’horreur sont notamment pointées du doigt. Dans l’une d’elles, on peut voir un ventre de femme enceinte se déchirer ou bien un visage dans lequel est planté une broche à cheveux. Si plusieurs spectateurs n’ont pas supporté de telles images, d’autres ont adoré le film Titane. « C’est une énorme claque », juge une jeune femme à la sortie de la projection cannoise.

De son côté, la réalisatrice Julia Ducournau a réagi au lendemain de la projection. En lice pour la Palme d’or, elle a confié à LCI avoir mis en scène un rêve récurent. Un cauchemar dans lequel elle « est enceinte et accouche de pièces de moteur ». « J’ai toujours trouvé l’image très intéressante. (…) Ça a sûrement guidé l’esthétique du film, énormément même », précise-t-elle. Ce n’est pas la première fois que Julia Ducournau crée le malaise avec l’un de ses films. En 2016, elle mettait en scène une adolescente cannibale dans le long-métrage Grave. Là aussi, le film avait fait polémique.

Signaler une erreur