fbpx
Actualités

Vortex polaire, vague de froid, ce qui pourrait arriver en France en février

Vortex polaire, vague de froid
Image d'illustration © Pexels

Selon plusieurs modèles de prévisions météorologiques, le vortex polaire va s'affaiblir dans quelques jours. Ce phénomène pourrait avoir des répercussions sur la France, qui risque de faire face à une véritable vague de froid.

Depuis quelques jours, l’hiver bat son plein en France après une période exceptionnellement douce entre Noël et les fêtes de fin d’année. En effet, les températures ont chuté et il devrait faire encore plus froid pendant un certain temps. Selon différents modèles de prévisions météorologiques, la France risque de faire face à une importante vague de froid. Et ce, à partir du mois de février. Ce scénario pourrait se produire en raison des variations du vortex polaire.

Le vortex polaire, de quoi s’agit-il vraiment ?

Le vortex polaire se définit par une dépression qui se développe chaque hiver au-dessus des pôles. En effet, ce phénomène se produit dans la stratosphère, à une altitude particulièrement élevée. En d’autres termes, cette dépression se forme à une trentaine de kilomètres au-dessus du niveau de la mer. « Elle faiblit en été, mais s’intensifie en hiver, car la lumière du soleil n’atteint plus les hautes latitudes pendant la nuit polaire », précise La Chaîne Météo.

Comme l’explique Météo France, en hiver, des vents forts soufflent rapidement d’ouest en est. Ce sont ces masses d’air froid qui contribuent à la formation du vortex polaire en tourbillonnant au-dessus des cercles arctique et antarctique. Mais parfois, cette vaste zone froide se déforme et permet à l’air froid de s’écouler au-delà de la ceinture d’air. Ce qui peut amener le froid de la stratosphère vers la Terre. De ce fait, ce phénomène pourrait générer des vagues de froid dans les zones les plus tempérées de la planète.

À lire aussi : Vortex polaire : doit-on s'attendre à un hiver glacial en France ?

Ce phénomène existe sous deux formes

Toujours selon La Chaîne Météo, le vortex polaire se décline en deux types aux conséquences très différentes. Le premier est le vortex polaire stratosphérique stable. Ici, les masses d’air sont contenues à haute altitude, à environ 30 km de la surface de la terre.

Ensuite, il y a le vortex polaire stratosphérique fluctuant. Dans ce cas, l’air froid descend dans les latitudes moyennes du fait des changements de température. « C’est ainsi que de l’air très froid se retrouve piégé dans la troposphère, cette couche de l’atmosphère dans laquelle nous vivons », indique la chaîne de télévision. C’est aussi la raison pour laquelle des régions généralement épargnées par ces températures extrêmes sont touchées par ce phénomène.

La France va vraiment connaître une vague de froid en février ?

Le vortex polaire a déjà fait des dégâts en plongeant les États-Unis dans une période de froid intense en décembre dernier. De nombreux médias se demandent désormais si ce phénomène pourrait toucher la France et qu’il faut s’attendre à un mois de février beaucoup plus froid. La dernière fois que l’Hexagone a connu une vague de froid, c’était en février 2012. Cette crainte fait suite aux prévisions de certains météorologues concernant l’affaiblissement du vortex polaire stratosphérique.

Cependant, ces prévisions météorologiques restent à titre indicatif. Ainsi, rien ne permet encore de savoir si cela se produira réellement, comme l’a confié à La Dépêche Gaétan Heymes, prévisionniste de Météo France. « Il est bien trop tôt pour savoir quelle partie exacte de l’hémisphère sera concernée par un risque de vague de froid », a-t-il expliqué. Espérons que cela ne se confirmera pas en attendant des prévisions plus précises.

À lire aussi : 15 photos pleines de malchance qui peuvent arriver à tout le monde

Au sujet de l'auteur : Daniel Laurent

Rédacteur web depuis 2019, je suis passionné par les infos qui font le buzz (potins, faits divers, divertissement, insolite, humour,...). Spécialisé dans l'actualité people, j'ai rejoint l'équipe des Crieurs du Web pour tenir les lecteurs informés des dernières nouvelles.