Environnement

Vortex polaire : doit-on s’attendre à un hiver glacial en France ?


Ce phénomène météo bouleverse le climat, c'est un fait. Chaque hiver, on redoute d'ailleurs les températures glaciales, parfois liées au vortex polaire. Alors, qu'en est-il pour cet hiver ?

On assiste actuellement à un véritable bouleversement climatique, pas seulement en France ou en Europe, mais dans plusieurs pays du monde. Été caniculaire, froid intense, hiver long et glacial… le réchauffement climatique n’y serait pas étranger. Période déjà assez difficile à vivre pour beaucoup d’entre nous, la saison hivernale est aussi parfois influencée par le vortex polaire. La conséquence ? Des températures qui connaissent une baisse considérable et soudaine, voire de la neige dans des régions où la poudreuse n’est habituellement pas présente.

Si les publications partagées sur les réseaux sociaux sont souvent alarmistes à la simple mention du vortex polaire, il faut distinguer les zones concernées. Les études couvrent souvent de larges superficies de l’hémisphère Nord, sans forcément se concentrer sur la France ou la Belgique.

À lire aussi : Bricolage : voici comment fabriquer de la fausse neige pour décorer et jouer avec vos enfants !

Qu’est-ce que le vortex polaire ?

Le vortex polaire est une grande masse d’air froid qui se forme dans la troposphère et la stratosphère durant les mois d’hiver, à 30 kilomètres d’altitude et au-dessus du pôle. Mais pourquoi justement en hiver ? Tout simplement parce que les jours raccourcissent en cette saison et l’on reçoit moins de rayonnement solaire, ce qui fait baisser les températures. Dans l’Arctique, la température connaît une véritable chute en raison de la nuit polaire.

Ce phénomène météorologique ne se cantonne pourtant pas au cercle polaire. Il entraîne en effet un courant qui oscille à une latitude plus basse. Il s’agit du jet stream qui impacte sur la météo en France, en Belgique et dans le reste de l’Europe. Ce vent qui vient de la façade atlantique du continent est responsable du temps variable.

Faut-il avoir peur du vortex polaire ?

Il faut savoir que les prévisions météo restent des prévisions. Les risques de froid intense ne sont pas à écarter dans l’hémisphère nord, mais ne font pas forcément peur à tout le monde. Oui, il peut faire très froid à cause du vortex polaire, mais en cas de réchauffement stratosphérique. On vous explique.

En temps normal, le pôle Nord se rafraîchit considérablement à cause du manque d’ensoleillement. Il se crée alors une masse d’air froid qui reste dans la stratosphère. Ce vortex tourne d’ouest en est, tout comme le jet stream. Cependant, lorsque les températures s’élèvent brutalement dans la stratosphère, le sens de circulation du vortex polaire change. Il tourne désormais d’est en ouest et affecte par la même occasion la circulation d’autres vents. Il déstabilise notamment le jet stream dans lequel peuvent se trouver des poches d’air glacial.

Cette perturbation atmosphérique entraine une météo inhabituelle, car le vortex se décale de son axe et semble s’étendre. Les vents froids qui restent généralement dans les hautes altitudes descendent alors à des latitudes méridionales. C’est ce qui se serait produit au Texas en février 2021. La revue Science évoque d’ailleurs cet épisode extrême dans son édition du 3 septembre 2021. L’image qu’il a choisie est tout simplement incroyable, la ville de Dallas recouverte de neige alors qu’elle jouit normalement d’un climat subtropical. Cet hiver inédit a même causé la disparition d’une centaine de personnes.

Redit

Pour autant, ne tombons pas dans la psychose, car les prévisions météo en France et en Belgique pourraient bien tous nous surprendre cet hiver.

La France déjà touchée par des vagues de froid intense

Certains s’en souviennent peut-être, la France a déjà connu une vague de froid majeure en février 2012. Cet événement inédit a touché quasiment l’ensemble du pays entre le 1er et le 13 février. Selon Météo France, on a pu observer les températures chuter jusqu’à -14 °C dans certaines régions. Même si ces hivers phénoménaux restent assez rares, il s’agit de la cinquième plus importante vague de froid qu’a connu le pays ces 50 dernières années.

La vague de froid historique qui a touché Chicago au début de l’année 2019 est encore plus spectaculaire. Descendu vers le Sud, le vortex polaire a en effet grandement affecté le climat du Nord du pays en janvier. En plus des chutes de neige, le thermomètre affichait des températures polaires de -50 °C dans le Dakota du Nord. À Chicago, on enregistrait jusqu’à -45 °C. Postées dans les médias et sur les réseaux sociaux, les photos de la ville sont surprenantes : le fleuve gelé, de la glace sur le lac Michigan…

Vortex polaire à Chicago
© Depositphotos

L’Europe a également dû faire face à un hiver anormalement froid entre fin février et début mars 2018. Rapporté par L’Express, cet épisode hivernal a été causé par une masse d’air froid originaire de la Sibérie. En France, certaines zones ont plongé dans une température glaciale (jusqu’à -10 °C). Des automobilistes ont également été piégés par la neige sur des autoroutes du sud.

À quoi faut-il s’attendre cet hiver 2021-2022 ?

Si vous suivez La Chaîne Météo sur Twitter, vous n’avez certainement pas manqué les annonces de l’arrivée d’un air glacial sur la France à partir de la dernière semaine du mois de novembre 2021. Aucune région ne sera épargnée, mais toutes ne seront pas égales face à cette vague de froid. En cause, un anticyclone dont la conséquence climatique s’est d’abord fait ressentir dans le Nord de la France avant de s’étendre au reste du pays.

Selon les prévisions météo, le weekend du 27 et 28 novembre est censé être plus hivernal que d’habitude. De la neige à basse altitude sur les montagnes, une quantité de poudreuse qui pourrait atteindre 50 cm au sol à certains endroits, notamment dans le Sud-est et le Sud-ouest… Et cela se ressent dans les températures prévues qui pourraient être nettement inférieures à celles d’un mois de janvier.

températures en France
© Twitter / @lachainemeteo

Du côté de Météo France, les prévisions saisonnières pour la période allant de novembre 2021 à janvier 2022 ne révèlent aucun scénario précis pour la France métropolitaine. Cela vaut aussi bien pour les températures que pour les précipitations. De ce fait, il n’y a pas encore lieu de s’alarmer sur une éventuelle conséquence du dérèglement du vortex polaire sur les conditions météo en France dans les mois à venir en France. L’expert en météorologie table par contre sur la probabilité d’un « scénario plus chaud » dans la partie orientale du bassin méditerranéen, incluant les Baléares et la Corse.

prévisions météo saisonnières
© Météo France

En attendant plus de précisions sur la météo de cet hiver en France et en Belgique, mieux vaut rester prudent et sortir bien couvert. Autre question que tentent de résoudre les scientifiques : est-ce que le déplacement du vortex polaire sera plus fréquent à l’avenir ? Dans une étude mentionnée dans l’édition septembre 2021 du magazine Science, des chercheurs auraient démontré que le réchauffement climatique dans l’Arctique devrait avoir un effet sur le décrochage du vortex polaire stratosphérique. En d’autres termes, on pourrait encore assister à de grands bouleversements climatiques, avec des épisodes de froid intense dans des zones méridionales.

Signaler une erreur